Chute de 19,7% des dépenses de consommation en mars

carte

Les dépenses de consommation des ménages français ont chuté de 17,9% en mars par rapport à février en raison du confinement, soit la plus forte baisse mensuelle enregistrée depuis 40 ans que cet indicateur est mesuré, a indiqué l'Insee. "La consommation de biens fabriqués chute lourdement (-42,3% après -0,6% en février) et les dépenses en énergie baissent fortement (-11,4% après -0,9%). Seule la consommation alimentaire augmente nettement (+7,8% après -0,1%), détaille l'institut dans un communiqué. Sur l'ensemble du premier trimestre 2020, la consommation des ménages baisse très nettement (-7,3 %), souligne l'Insee, qui ajoute que le recul pour février, initialement annoncé à 0,1%, a finalement été accentué et atteint -0,5%. Parmi les biens fabriqués, c'est le secteur de l'habillement et du textile qui enregistre la chute la plus marquée (-54%) en mars, la deuxième partie du mois ayant été marquée par la fermeture des commerces physiques "non essentiels". Concernant l'énergie, la baisse s'explique par la chute des ventes de carburants dans le contexte du confinement destiné à lutter contre la propagation de l'épidémie de coronavirus. La consommation de gaz et d'électricité, en baisse en février en raison de la douceur du climat, repart en revanche à la hausse, les températures de mars se rapprochant des normales saisonnières. Enfin, la consommation d'aliments transformés augmente fortement et, dans une moindre mesure, celle de produits frais, tandis que celle de tabac se replie. Par rapport à mars 2019, les dépenses de consommation des ménages ont même reculé de 18,9%.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par