Citroën prend son temps avec Traction

À 99 ans, Citroën s’offre un joli film de marque. Le voyage dans le temps d’un auto-stoppeur passant des années 60 à nos jours en sautant de la 2 CV au concept car CXperience en passant par la Mehari. Un moyen naturellement de montrer la diversité de cette marque innovante et de montrer "qu’on travaille sur la mobilité depuis 1919" explique Arnaud Belloni, patron du marketing global de la marque aux chevrons. Un film qui doit surtout positionner Citroën "comme une marque populaire dans le bon sens du terme, c’est-à-dire accessible et innovante sans arrogance", poursuit Arnaud Belloni. Un positionnement d’autant plus important que la marque a laissé à la jeune DS le créneau premium, ce qui explique que l’on ne voit pas de DS dans ce film.

Si le thème de la balade dans le temps n’est pas totalement nouveau, impossible de ne pas penser au célèbre "Impossible dream " de Honda en 2005, "la différence est que le héros n’est pas le conducteur, ce qui donne une humanité très différente à ce film qui correspond à la signature de marque inspired by you", souligne Stéphane Xiberras, le président de BETC. Car outre son ambition, la caractéristique de ce film est d’être le premier signé de l’agence Traction, qui au sein de BETC est entièrement dédiée à Citroën. Est-ce la raison pour laquelle on ne voit pas de Traction dans ce voyage ? Pas vraiment. À un an du centenaire de la marque, la construction de ce film permet d’envisager suites et développements pour célébrer l’innovation de la plus jeune des grandes marques automobiles européennes. Réalisé par François Rousselet (Prod. Insurrection) avec « Take the longway home » de Roger Hodgson, cofondateur de Supertramp, cette belle promenade est destinée à irriguer toute l’Europe après son lancement ce week-end en France.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par