Contre l'Hépatite C : une campagne qui fait du bruit

L’hépatite C est une maladie dite silencieuse. Elle ne provoque pas de symptômes, à part de la fatigue dans certains cas. L’Association Française Pour L’Étude Du Foie (AFEF) estime à 75 000,le nombre de personnes qui ignorent qu'elles ont cette maladie. Elle concerne toute la population, car elle se transmet par le sang, souvent sans que l’on s’en rende compte. Ceux qui ont subi des opérations chirurgicales avant les années 1990(appendicite, amygdales, accouchement…), ceux qui ont des  tatouages ou des piercings, ceux qui partagent d’objets de toilette contaminés (rasoir, brosse à dents, …) ou du matériel de consommation de drogues doivent se faire dépister. Cette maladie virale est responsable, sous sa forme chronique, de lésions d’inflammation du foie pouvant évoluer vers une cirrhose et un cancer du foie si elle n’est pas dépistée à temps. Le dépistage peut être réalisé par une simple prise de sang. Tout adulte doit faire une sérologie de l’hépatite C une fois dans sa vie pour savoir s’il a été infecté ou non par le virus. L’Hépatite C est une cause de santé publique mondiale. L'OMS a défini un cadre mondial d’élimination des hépatites B et C au cours de l’assemblée mondiale de la santé 2014 dans lequel la France s’est engagée. Depuis 2014, éliminer l’hépatite C est possible grâce aux antiviraux à action directe (AAD) qui permettent d'atteindre des taux de guérison inégalés jusqu’alors. En mars dernier, la France a fait de l'élimination de l'hépatite C une priorité de santé publique à atteindre d'ici 2025, soit cubq  ans plus tôt que l’objectif de l’OMS.

Campagne de sensibilisation

L’AFEF signe une campagne nationale orchestrée par Addiction Agency et réalisée par l’humoriste et comédien Eric Judor (produit par Quad) qui a été dévoilée dimanche 21 octobre en TV pour sensibiliser et Informer sur l’hépatite C et sa guérison. Le message est relayé dans la presse, en affichage digital en gare et sur les réseaux sociaux. Une prise de parole à destination des professionnels de santé a débuté au début du mois. Par ailleurs, c'est  la première fois que s’engagent ensemble une association de professionnels de santé (l’AFEF), une association de patients (SOS Hépatites ) et des entreprises pharmaceutiques (AbbVie et Gilead) autour de l'élimination de la maladie d’ici 2025. S'il n’existe pas de vaccin de l’hépatite C, des traitements (comprimés antiviraux) permettent de guérir en 2 à 3 mois. Ce sont déjà 60 000 personnes qui ont pu guérir de l’hépatite C grâce à ces nouveaux traitements entre 2014 et 2017. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par