"Daddy : 40 ans, c'est plus de responsabilité, sans se prendre la tête" - Louise Bousquet (Business)

Daddy - Business

Daddy se métamorphose pour souffler ses quarante bougies. D'abord en arborant un packaging en papier kraft. Ce doypack est recyclable, sauf le petit bouchon qu’il faut trier à part. Son poids est allégé de 20% et le plastique est réduit de 72%. En plus de ces emballages bientôt étendus à toute la gamme, la marque revoie sa communication avec un nouveau slogan "Bien sucre !" et une campagne d’affichage puissante. Le tout signé par l’agence Business. "2020, c’est l’année de la maturité pour Daddy. La marque a fêté ses 40 ans d’existence et quand on retrace tous les visages qu’elle a pu prendre : bienveillante avec le grand père, enfantine avec les marionnettes, pimpée avec le Pink Daddy, sophistiquée avec le "Daddy a dit", il fallait prendre un nouveau virage, une crise de la quarantaine qui débouche sur plus de responsabilité mais sans se prendre la tête" explique Louise Bousquet, la directrice générale de l'agence aux côtés de son frère Georges-Henri, "on a pu proposer cette nouvelle plateforme de communication à Daddy uniquement parce qu’ils avaient franchi un cap concret avec la bascule de tous leurs packagings en kraft recyclable : une métamorphose osée pour une marque très connue pour ses doypacks en plastique transparent". La campagne média, orchestrée par MyMedia, est très largement relayée en affichage national : JCDecaux (8m2), 5 605 faces dont 80% au cœur des régions et grandes villes. Elle touchera 200 millions de contacts (dont 84% de la cible ). "Chez Business, on adore les marques et on croit dur comme fer à leur valeur ajoutée. Typiquement Daddy est un bon cas d’école pour lequel la marque donne tout son sens à un produit qui peut vite se banaliser et qui est fortement concurrencé par de la MDD" poursuit Louise Bousquet, "le pouvoir de la marque lorsqu’on lui donne une véritable personnalité, en l’occurrence chez Daddy, joyeuse, collective tout en restant modeste, c’est d’apporter de la confiance et c’est d’expliquer que derrière cette marque il y a des organisations d’hommes et de femmes en collectivité pour pouvoir proposer le meilleur du produit au consommateur". La nouvelle plateforme est également pédagogique. "Lors du processus créatif, on est revenu aux basiques comme si on devait expliquer aux toutes nouvelles générations ce qu’était le sucre. On enfonce peut être des portes ouvertes pour certains, mais parfois il faut le faire et en l’occurrence on oublie bien souvent que le sucre provient d’une plante et qu’on le cultive" continue encore Louise Bousquet, "il était clé de renouer avec le vivant et la nature. Comme je le disais on est souvent tenté de se concentrer sur le côté minéral, sec et brut, du sucre en omettant l’origine végétale. Et puis il y a l’humain bien sûr, rien qu’avec les 10 000 planteurs de betteraves en France, il fallait faire comprendre qu’ils étaient là derrière. C’est tout le principe visuel de la campagne : "Derrière il y a ..."Derrière votre pack de sucre, il y a des hommes et des femmes, il y a des plants de betterave cultivés dans la France entière". Le nouveau slogan est très "agence Business"..."La simplicité au service de l’efficacité comme on l’aime à l’agence, mais pas que. Ce slogan c’est un cri du cœur : dans Daddy, bien sucre ! on entend Daddy, bien sûr ! C’est clamer une évidence que, lorsqu’il s’agit de sucre, pas de question à se poser, on s’adresse à Daddy. Et puis c’est aussi signifier que Daddy sucre bien, sucre juste, surtout dans le contexte actuel où le sucre peut être chahuté. On place la marque au-dessus des concurrents comme la marque référente du bon sucre" conclut Louise Bousquet.

Daddy - Business

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par