Dalloyau mise sur le local et vise les plus jeunes

macarons
(© Unsplash)

Dalloyau entame un nouveau virage dans son développement. L'enseigne "d’officiers de bouche" créée en 1682 entend en effet rebondir après la crise sanitaire. Focus sur la nouvelle stratégie locale du groupe avec Nathalie Guillet-Gérard, directrice générale chez Dalloyau et Marie-Charlotte Familiades, directrice retail du groupe.

Après le Dalloyau Café à l'espace Gourmet des Galeries Lafayette (Haussmann), une ouverture dans le 17ème arrondissement de la capitale et une opération gourmande à Pâques lors du confinement, place à un nouveau chapitre sucré-salé pour l'enseigne appréciée par Louis XIV et sa cour. La marque s'apprête en effet à ouvrir deux nouveaux espaces dans la capitale pour rester proche des consommateurs et mettre ses chefs et meilleurs ouvriers de France à l'honneur. 

Remettre le couvert à Boulogne

« Nous ouvrons le Dalloyau Restaurant à Boulogne le 1er février 2021 avec une offre de retail, de pâtisserie et de snacking. Dans le même ADN que le Dalloyau Café, c'est à dire avec la même identité visuelle, les chaises en cannage et le souhait de laisser les cuisines apparentes. L'idée du lieu étant de cibler une clientèle de quartier, dans les 35-45 ans, dans un emplacement proche de Paris avec environ 40 places assises en intérieur et 30 en extérieur. Nous avions déjà exploité l'espace par le passé donc nous savons où l'on s'aventure », explique Marie-Charlotte Familiades, directrice retail du groupe. Un projet qui,  selon la directrice générale du groupe Nathalie Guillet-Gérard, ne dénature pas l'image de la marque mais qui, au contraire la réveille et lui donne un côté polyvalent : « On ne perdra pas la clientèle historique du traiteur pour le restaurant ». Et donc le déploiement post-crise sanitaire arrive à point nommé pour s'ancrer dans la tendance du (retour au) Made in France. « Le confinement a fait ressortir l'attachement local des français à leur pays, a permis de manifester un désir de traçabilité des produits et une envie de se faire plaisir étant donné que les restaurants étaient fermés. Nous l'avons remarqué avec le fort trafic sur le site ces derniers mois, notamment avec la commande de gâteaux à domicile », complète Marie-Charlotte Familiades.

PYRAMIDE DE MACARONS à GARE DE LYON mais pas que...

Autre projet à venir pour redéployer la marque, la « réveiller et faire en sorte que la jeune clientèle retrouve le chemin de nos commerces » comme l'ambitionne Nathalie Guillet-Gérard : l'ouverture d'un kiosque le 1er octobre gare de Lyon pour mettre en appétit les curieux en voyage avec là encore, une offre de snacking sucré-salé et diverses douceurs en « format voyage », en clin d'œil au petit point de vente dernièrement installé gare d'Austerlitz (Quai Hall Seine). Enfin, si les mesures sanitaires le permettent, Dalloyau poursuivra son expansion avec une ouverture de restaurant gare Saint-Lazare, prévue en avril 2021. Une stratégie de conquête locale donc, avant d'inspirer les touristes étrangers, nombreux à circuler entre ces points névralgiques de Paris, à vouloir goûter ses produits. Dans les arrières cuisines aussi, on imagine d'ici peu, desservir la province. « Nous réfléchissons à une expansion en province, à des partenariats avec des artisans spécialisés dans les arts de la table ou tout simplement dans le food », confient les deux responsables du groupe. 

digitaliser les services pour NOël

En parallèle de ces ouvertures et à l'approche des fêtes de fin d'année, l'enseigne mise résolument sur le digital. Son nouveau site, conçu par Adveris et Beyond, lui permettant d'illustrer ses divers savoirs-faire, ses recettes (également végétales), ses services sur-mesure et pour finir, ses nombreuses possibilités de livraison partout dans l'Hexagone. Parmi les nouveautés, la possibilité d'avoir un chef à domicile, la confection de planches, une nouvelle collection de « Santa Box » en vente d'ici début novembre, sans oublier le calendrier de l'Avent. S'ajoutent à cette liste les déclinaisons de bûches et la galette, en collaboration cette année avec le Café Kitsuné et sur lesquelles communique déjà son agence de relations presse, le Bureau de Pascale Venot.

buche

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par