Devenir femme et subir sa vie : Care dénonce le tabou des menstruations

"Dans beaucoup de pays en développement, avoir ses règles ressemble plus à un combat pour sa dignité qu'à un cycle naturel. Ce tabou a des conséquences dramatiques pour la vie des filles et femmes" explique Philippe Lévêque, directeur de l'ONG Care France, "considérées comme impures quand elles ont leurs règles, elles sont exclues socialement, voire exilées de leur maison. Leur santé est mise en danger et, à la puberté, beaucoup arrêtent leur scolarité". Une femme a ses règles 450 à 500 fois dans sa vie (plus de 6 ans au total). Le silence et les interdits sont pourtant toujours forts. Quelques chiffres édifiants : en Afrique, une fille sur dix manque l’école lors de ses menstruations (Unesco 2014), 23 millions de filles indiennes arrêtent l'école chaque année quand elles ont leurs règles. (ONG indienne Dasra) et 48 % des jeunes filles en Iran pensent que les règles sont une maladie (Unicef). "Des chiffres notamment dus à l’absence de toilettes séparées dans les écoles, au manque d’accès à des protections hygiéniques, à la honte ressentie par les jeunes filles ainsi qu’au manque d’informations" précise Care. L'ONG en France et CLM BBDO lancent #RespectezNosRegles, une campagne de sensibilisation pour "médiatiser cette cause encore méconnue du grand public et de mettre en avant les actions de Care sur le terrain depuis des années". Sur Instagram, des influenceurs posteront volontairement des fautes d’orthographes dans leurs stories, comme si elles avaient dû quitter l’école à 12 ans. Un film Web et TV réalisé par le duo Dr Bowman mettra en scène une mère et sa fille se rendant à l’école le matin."Nous sommes heureux de pouvoir accompagner Care dans cette mission d’éducation. Il s’agit ici de notre interprétation créative sur une des conséquences liées à la perception négative des règles. Une conséquence parmi d’autres. Plus dramatiques les unes que les autres. Nous espérons que ce film sera un appel, afin que tout un chacun s’intéresse de plus près aux actions de Care, et puisse apporter un soutien à toutes ces femmes du monde" précisent Benjamin Dessagne et Stephane Santana, directeurs de la création de CLM BBDO (Matthieu Elkaim a également travaillé sur cette campagne avant son départ de l'agence).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par