Dans Far Cry 5, le méchant s’appelle Joseph Seed

Pour le lancement de Far Cry5 d’Ubisoft, DDB Paris dispense la mauvaise parole de Joseph. "Un bon jeu vidéo, c’est comme un bon film. Il faut toujours un bon méchant. Et un méchant c’est quelqu’un avec une histoire. Dans Far Cry 5, il s’appelle Joseph Seed" précise l'agence. Réalisé à la manière d’un long métrage,The Baptism plonge au coeur d’une purification. C'est Martin de Thurah, récemment élu pour la deuxième fois best commercial director of the year,  qui donne vie à ce prophète de fiction. Il explique que "la folie de Joseph le place au-delà de tout être humain et il nous met mal à l’aise, tel un psychopathe imprévisible. C’est très flippant et troublant". 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par