La fin de vie, un sujet grand public

Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, lance, avec le Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV) une campagne nationale sur la fin de vie : "La fin de vie, et si on en parlait" signée de l'agence Parties Prenantes. Une invitation au dialogue avec ses proches et les professionnels de santé sur ce sujet délicat. Le sport de 25 secondes est visible jusqu’au 20 mars prochain, la campagne d’information sera relayée sur plusieurs médias et sur parlons-fin-de-vie.fr.

Droits

Chacun peut "exprimer ses volontés sur la fin de vie, qu’il soit en bonne santé ou malade, pour faire valoir ses droits" selon la loi du 2 février 2016? La loi a renforcé les droits existants et a créé des droits nouveaux pour les personnes malades et les personnes en fin de vie, notamment "l’opposabilité des directives anticipées et le droit à la sédation profonde et continue. Elle clarifie par ailleurs l’arrêt de traitement au titre du refus de l’obstination déraisonnable et renforce le rôle de la personne de confiance". Neuf Français sur  dixne connaissent pas cette loi, ni leurs droits. ;

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par