Fumer du cannabis au volant, c'est mortel

Conduire sous l’effet du cannabis double le risque d’être responsable d’un accident mortel. Les stupéfiants sont impliqués dans 22% des décès routiers, pour cause  d'allongement du temps de réaction, de diminution des facultés visuelles et auditives, d' hallucination et de perte des automatismes. Prendre le volant après avoir fumé un joint, c’est prendre le risque de perdre la vie, d'en tuer d'autres. La Sécurité Routière prend la parole dans "L'erreur", un film de Bruno Aveillan (production Quad) signé la chose. La campagne est diffusée en TV, au cinéma (à partir du 28 mars), et en radios.

Les chiffres

En 2016, il est estimé que 752 personnes ont été tuées sur les routes (soit 22%) dans un accident avec stupéfiants. Parmi les conducteurs âgés de 18 à 24 ans impliqués dans un accident mortel 20%, sont positifs à au moins un stupéfiant Cette proportion est de 22 % pour les 25–34 ans. 93 % des conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants dans les accidents mortels sont des hommes. La moitié des conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants a également un taux d’alcool illégal. Le cocktail cannabis/alcool multiplie par 29 le risque de causer un accident mortel (étude ActuSAM, bilan ONISR 2016).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par