Gestes Propres interpelle sur nos "petits déchets" jetés n'importe comment

Gestes propres - Les présidents

C'est tout petit, mais c'est dévastateur. Nous sommes encore peu conscients que les petits déchets vont des ravages. C’est ce que révèle l’enquête menée par l’IFOP pour Gestes Propres et Citeo qui explique que l’abandon des petits déchets tels que les mégots, les capsules ou les chewing-gums, semble anecdotique puisque les Françaiss estiment qu’ils "sont peu visibles et qu’ils seront ramassés". Environ 1 million de tonnes de déchets sont abandonnés chaque année en France et on évalue à 650 tonnes leur présence sur le littoral, soit 364 kg pour chaque kilomètre de plage. Ces petits déchats échappent aux équipes de propreté des communes et peuvent terminer leur parcours dans un milieu naturel, parfois jusqu’à l’océan, et mettre de nombreuses années à se dégrader. Pour sensibiliser le grand public au sujet, Gestes Propres et ses partenaires, l’AMF (Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité) et Citeo (l’éco-organisme en charge du tri des emballages et papiers) lancent une campagne conçue par l’agence Les Présidents. Elle se concentre sur trois petits déchets et rappelle que nous sommes tous capables de les jeter dans une poubelle adaptée. Ces visuels sont déployés en affichage (urbain et métro multiformats ANP, JC Decaux, Girod Média, Médiagares et métrobus, 4 765 faces-et également en affichage digital–Phenix et Afficion) en collaboration avec l’Union de la Publicité Extérieure (UPE) et leurs membres mobilisés sur la cause. Elle est également visible sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram et Twitter de l’association mais également ceux de la Française des Jeux. Gestes Propres a, en effet, noué un partenariat spécial qui prévoit la diffusion d’une vidéo dans les points de vente de la FDJ pour alerter sur les dégâts que causent les petits déchets comme les tickets de jeux par exemple.

Environ 7,7 milliards de mégots sont jetés au sol chaque année en France. Un seul mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau. Ludovic Franceschet, parrain de Gestes Propres et agent de propreté de la ville de Paris souligne que "le mégot de cigarette est composé de plus de 7 000 substances, ça pollue ! Un mégot de cigarette pollue 500 litres d’eau. Imaginez : 5 baignoires ! Il faut arrêter ça. Il y a tout ce qu’il faut pour mettre le mégot de cigarette dans les poubelles ou dans les cendriers". Quant aux capsules de bouteilles, fabriquées à base d’acier, elles peuvent mettre jusqu’à 100 ans à se dégrader alors qu’elles peuvent être recyclées. Ludovic Franceschet précise que "la capsule est un objet tranchant, il ne faut pas l’oublier. Quand vous laissez votre capsule à côté de vous, les enfants peuvent tomber dessus, ils peuvent jouer, ils peuvent s’en servir pour se griffer ou pour faire n’importe quoi, même la mettre à la bouche. Donc la seule solution, comme pour les autres déchets, c’est de la mettre à la poubelle".  Par ailleurs, certains déchets ne sont pas nécessairement ramassés car trop difficiles à collecter. C’est notamment le cas des chewing-gums, qui mettent environ cinq ans à se décomposer. Ils sont si difficiles à nettoyer et nécessitent un processus tellement gourmand en énergie, en eau et en temps, que les municipalités y renoncent souvent "Le chewing-gum, c’est vraiment un désastre. Quand vous passez dans les rues, regardez nos trottoirs. Il y a des taches grises ; ça c’est une personne qui a jeté son chewing-gum. Et le chewing-gum il a été aplati, donc ça veut dire que les gens ont marché dessus. Et pour l’enlever, c’est impossible" continue Ludovic Franceschet. Egalement ambassadeur Gestes Propres, Ludovic vient de publier sa biographie co-écrite avec Isabelle Millet "Plus tard, tu seras éboueur", éditée chez City Edition.

Gestes propres - Les présidents
Gestes propres - Les présidents

À lire aussi

Filtrer par