Gillette philosophe sur la masculinité positive

Etre et avoir. Un verbe a changé dans le slogan de la nouvelle campagne Gillette diffusée aux Etats-Unis. Entre "The best a man can get" de 1989 et le "The best a man can be", la marque a enflammé l'opinion publique américaine. Une nouvelle posture de "masculinité positive" pour la marque de Procter&Gamble qui ne semble pas convaincre. Mais qui fait parler. Le spot, qui ne vend pas de lames, invite les hommes à changer de comportement. Avec les femmes...Mais aussi entre eux. Moins de violences, de bêtises, d'archaïsmes. L'AFP relate que "beaucoup d'hommes se sont sentis insultés, au point parfois de répudier la marque à jamais". Sur YouTube, la vidéo n'a été likée que 67.000 fois contre 315.000 dislikes. Le directeur de Gillette pour l'Amérique du Nord, Pankaj Bhalla, est parfois personnellement ciblé. "La discussion est importante et en tant que société qui encourage les hommes à être au top, nous nous sentions obligés d'en parler et d'agir", a réagi Pankaj Bhalla dans un communiqué, "nous avons regardé, de manière réaliste, ce qui se passe aujourd'hui et avons pour objectif d'inspirer des changements". Gillette a par ailleurs précisé que le spot avait été réalisé après un sondage national pour "détecter les attitudes considérées comme les plus positives pour les hommes et "qu'il s'accompagnait d'un programme d'un million de dollars par an sur trois ans pour soutenir des associations qui oeuvrent pour améliorer le comportement des hommes".

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par