Henry Ian Vernon, le bot d'Aides

"Dans vos rencontres en ligne aussi, protégez-vous ! ", c'est le nouveau message de de l'association Aides pour rappeler que le sida est partout. Les apps et les sites de rencontres concernent un français sur quatre (inscrit sur une plateforme) et deux sur trois admettent s’y rendre "pour un rendez-vous sans lendemain". L'opération virale, imaginée par TBWA\Paris, s'appuie sur lune analogie entre la propagation d’un tweet, et celle du virus du sida. Une poignée de tweets énigmatiques. Mardi matin à 10 heures Roselyne Bachelot, Cristina Cordula, le groupe Brigitte, Yassine Bellatar, la comédienne Océane Rosemarie et d’autres personnalités tweetent une image accompagnée du hashtag #ShareTheLove. Une illustration représentant un couple faisant l’amour dans la ville. La twittosphère s’agite, s’interroge, les retweets et commentaires se multiplient. Un mystérieux compte "Henry Ian Vernon" poste des versions agrandies de l’image. Plus le nombre de retweets augmente, plus l’image postée par Henry Ian Vernon grandit. En parallèle, il envoie à toutes les personnes ayant utilisé le #sharethelove différents gifs de l’image qui s’agrandit. À la fin de la journée, Aides révèle l’identité de "Henry Ian Vernon". Il s'agit de HIV. Et envoie ce message : "ALERTE VIRUS. Vous avez partagé cette image, vous avez partagé l’amour. Vous avez peut-être croisé le virus du #sida. En France, 25 000 personnes sont porteuses du virus sans le savoir. Dans vos rencontres en ligne, partagez mais protégez-vous. #sharethelove, www.sharethelove.city". 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par