''I am Trash, les fleurs du déchet'', la nouvelle eau d'Etat Libre d'Orange

Ce n'est pas un teaser façon beauté printanière. Etat Libre d’Orange et Ogilvy Paris conçoivent le premier parfum issu des déchets de la parfurmerie : "I am trash, les fleurs du déchet''. Après "Putain des Palaces", "Fat Electrician" ou "Attaquer le soleil", Etat Libre d'Orange, maison française de parfums créée en 2006, confirme les notes irrévérencieuses de ses senteurs (du moins dans leur nom)Etienne de Swardt, fondateur de la marque, explique que "concevoir un parfum qui redonne du sens aux déchets et autres résidus de l'industrie du parfum et dire à tous, plus vite, plus fort, que du miasme peut rejaillir le beau et le bon. Nos déchets ont encore plein de sens à redistiller". On testera ce parfum à l’automne 2018. D’ici là, un film teaser (attention c'est cru), sous la direction créative de Juana O Gorman et de Béatrice Lassailly, rend hommage à la renaissance de ces déchets. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par