ING Direct en caméra cachée pour dénoncer la taxation de l'attente

L’attente téléphonique avec les services-clients est au-delà de l'exaspérant. Pour 61% des Français, ce temps est bien trop long (Opinion Way x ING Direct, septembre ). Mais double peine, ce temps (perdu) est payant. Chez ING Direct - "Human to Human Banking" avec la signature "La banque qui s’investit pour moi" depuis le début de l'année - l’attente téléphonique est gratuite avec une prise en charge en 47 secondes maximum. Le 28 Septembre 2018,la banque va même rémunérer ses clients si jamais ils attendent au téléphone. 60 centimes par minute. "L’enjeu du temps est devenu aujourd’hui aussi fondamental que celui de l’argent pour les français" explique Sacha Lacroix, directeur général de Rosapark. "Notre objectif, c’était de réussir à faire ressentir au grand public cette injustice qui consiste à devoir non seulement attendre, mais en plus payer pour ça" poursuit Jean-Francois Sacco, Co-fondateur de l’agence, "pour ce faire, nous avons organisé une caméra cachée. Une vraie ! Dans une station-service. Alors que les clients venaient payer leur plein, le guichetier leur a fait payer une "taxe d’attente’’, comme c’est finalement le cas dans les services téléphoniques. La réaction des gens, tous furieux, a été immédiate... » Ces scènes ont été rassemblées dans un film, qui lancera l’opération le 28 septembre via une diffusion sur Facebook et Twitter. En parallèle, le hashtag #PayeTonAttente vivra sur Twitter, pour générer des conversations autour de la notion d’attente. Les twittos pourront envoyer à ING Direct leurs attentes du quotidien : le bus, le café qui coule, une réunion ou une machine à laver, et tenter leur chance de se faire rembourser leur attente. Enfin, en presse, une sur-couverture sur 20 Minutes viendra interpeller les lecteurs et expliquer la démarche de la banque.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par