Les marques solidaires

Coeur

Compilation d'initiatives de marques tous azimuts. Liste absolument non exhaustive...

La Phocéenne de Cosmétique se mobilise pour effectuer des dons de crèmes pour les mains aux services Covid-19 des hôpitaux d’Ile de France, ainsi qu’aux Ehpad. Environ 5 000 crèmes ont ainsi été livrées ce week-end par son service logistique aux établissements les plus nécessiteux (Cochin, Ambroise Paré, Trousseau et Beaujon). Il s'agit du produit Le Petit Olivier. Au delà de cette opération, l'enseigne apporte aussi son aide à l’ensemble des hôpitaux d’Ile -de-France. 

► Le groupe japonais Shiseido ouvre une ligne téléphonique de soutien psychologique pour ses salariés. "ce que nous avons de plus précieux" explique Franck Marilly, président et CEO Global Fragrances et Shiseido EMEA, cité par LSA. C'est le cabinet Axis Mundi (santé au travail) qui orchestre cette prise en charge.

Louis Vuitton mobilise ses ateliers français pour la fabrication de masques non chirurgicaux  dans ses ateliers de Marsaz et Saint-Donat (Drôme), de Condé (Indre), de Saint-Pourçain (Allier), de Ducey (Manche), et de Sainte-Florence (Vendée), dans lesquels trois cent maroquiniers sont mobilisés pour contribuer à répondre à la demande gouvernementale de fabriquer des masques barrière alternatifs non sanitaires.

Gémo met à disposition des personnels soignants les appartements habituellement utilisés par les directeurs de magasin en formation.

La Poste a échangé plusieurs centaines de milliers de masques contre du gel hydroalcoolique avec Intermarché, a indiqué mercredi son PDG Philippe Wahl, le groupe de distribution précisant ensuite qu'il s'agissait d'un "prêt". En tant qu'entreprise d'importance vitale, La Poste disposait en effet d'un important stock de masques. "Nous avons dans un échange de gel contre masques envoyé plus de 530.000 masques à Intermarché pour nous-mêmes avoir du gel car ils avaient plus de gel", a expliqué M. Wahl lors d'une audition au Sénat. Il nous fallait plus de gel, il leur fallait des masques, c'est pas pétrole contre nourriture, c'est masques contre gel, et c'est très bien !", a-t-il ajouté à l'AFP, sans préciser quelle quantité de gel il avait récupérée contre un demi-million de masques. Intermarché a précisé mercredi soir à l'AFP qu'il s'agissait "d'un prêt": "les deux entreprises se sont prêté ce qui leur manquait, Intermarché rendra les masques avant la fin de la semaine et La Poste rendra du gel", explique le groupe qui n'était pas en mesure de préciser la quantité de gel concernée.

Le chiffre : seulement 9% des Français "accordent plus de crédit aux marques qu’au gouvernement pour leur apporter des informations sur la crise" selon Erik Bertin, directeur général adjoint en charge des stratégies de McCann Paris.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par