No Feelings parle de l'accompagnement sexuel

L'APPAS (Association pour la promotion de l'accompagnement sexuel) lance sa première campagne de communication en faveur d'une pratique reconnue aujourd'hui en Allemagne, en Suisse et aux Pays-Bas. Créée en 2013, l'association en France qui forme des accompagnants sexuels pour les mettre en relation avec des personnes en situation de handicap ou de perte d'autonomie. "Chez la personne en situation de handicap, il y a des sentiments, des envies et des désirs que la société ne veut pas voir. Nous souhaitons les mettre en lumière. Le contraire serait inhumain ! " explique Marcel Nuss, Président et Fondateur de l'APPAS, "la sexualité, ce n'est pas le sexe. C'est une présence. Un partage. Une chaleur. C'est l'autre. C'est être avec ". À ce jour en France, la pratique de l’accompagnement sexuel des personnes en situation de handicap ou de perte d’autonomie n’est pas reconnue car considérée comme de la prostitution. L'APPAS souhaite qu'elle soit reconnue et encadrée juridiquement.Imaginée et conçue par l'agence de communication no feelings, cette première campagne de publicité vise à remettre en place une hiérarchie selon François Belley à l'origine de l'idée. "Cette prise de parole place l'Homme avant son handicap" explique le publicitaire, "le reconnaitre, c'est reconnaitre ce qui fait le propre de l'Homme : le désir et les sentiments. Le détournement d'une image bien connue permet de comprendre tout de suite de quoi on parle. Le message passe. Et le débat est lancé". No feelings est notamment connu pour ses campagnes choc pour le droit de mourir dans la dignité.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par