L'Oms ne veut pas se faire enfumer

cigarette

Selon le bureau de l'AFP à Genève, l' organisation mondiale de la santé (OMS) exige le respect de l'interdiction de la publicité du tabac dans le sport. Jeudi 14 mars, elle a demandé aux états et aux fédérations sportives mondiales de faire respecter cette interdiction, alors que les "cigarettiers entament un retour discret en Formule 1". Dans un communiqué, l'OMS a souligné que cette interdiction couvre non seulement l'organisation de l'événement sportif, mais aussi leur diffusion à la télévision. Après plus de dix ans d'absence, le groupe Philip Morris International (PMI) a renoué avec Ferrari en octobre, et British American Tobacco (BAT) lui a
emboité le pas en signant un partenariat avec McLaren. Les cigarettiers font désormais en F1 "la promotion de projets parallèles à
leur activité principale et de produits moins controversés, comme la cigarette électronique" continue l'AFP. Depuis le Grand Prix du Japon, les monoplaces, les pilotes et les membres de la Scuderia arborent ainsi le logo de "Mission Winnow", un programme
scientifique de Philip Morris, qu'il propose aussi pour Ducati en MotoGP. De son côté, l'écurie britannique McLaren arborera de son côté le logo "A Better Tomorrow", "une plateforme globale pour accélérer le programme de
transformation" du groupe British American Tobacco. Le retour des cigarettiers sur les circuits de formule 1 suscite déjà la controverse. L'Australie a ainsi demandé le retrait de toute trace visuelle du projet "Mission Winnow" de Philip Morris sur les Ferrari lors du premier Grand Prix de la saison de F1, le 17 mars à Melbourne.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par