Pas de pub pour les tests génétiques

ADN

L'Assemblée Nationale a formellement interdit, vendredi 4 octobre, la publicité pour les tests génétiques "récréatifs" dans le cadre de l'examen du projet de loi bioéthique. Hors motifs médicaux, de recherche, ou pour raison judiciaire, les tests génétiques sont prohibés en France. Un amendement en ce sens de Pascal Brindeau et Jean-Christophe Lagarde (UDI-Agir) a été adopté par 13 voix contre 11, et 3 abstentions, malgré l'avis défavorable du gouvernement, qui jugeait que "le droit permettait déjà l'interdiction de ces publicités télévisées ou en ligne". Mais des députés de plusieurs bords se sont émus que des spots soient diffusés régulièrement, Philippe Berta (MoDem) en appelant à un "petit réveil du Conseil supérieur de l'audiovisuel". A l'été 2018, le CSA a bien adressé aux chaînes une "mise en garde", qui a été respectée, a affirmé la ministre de la Santé Agnès Buzyn. En outre, "une réflexion est en cours" avec la répression des fraudes et le CSA et "nous sommes mobilisés".  Quelques 100 000 Français y auraient pourtant recours chaque année, via des sociétés étrangères. Ces tests, pour retrouver ses "origines géographiques, historiques et personnelles",  sont autorisés partout en Europe, sauf en France et en Pologne.

  

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par