Les Petits Frères des Pauvres disent non à la haine envers nos aînés

Josiane

En cette période de fin d'élection présidentielle et particulièrement après le premier tour, de nombreux messages de haine envers nos aînés ont été recensés. Puisqu'il était urgent d'agir, l'association les Petits Frères des Pauvres décide de prendre la parole avec Josiane en répondant à quelques tweets et commentaires par le biais de visuels aux accroches poignantes telles que "vivement mes 70 piges qu'on souhaite ma mort sur les réseaux sociaux". Il est important de rappeler que l'âgisme, tout comme le racisme ou le sexisme, est puni par la loi, et surtout, a des répercussions sur la santé mentale et physique des personnes qui en sont victimes. L'objectif de la prise de parole étant d'apaiser ce conflit de générations.

Josiane
Josiane

 

À lire aussi

Filtrer par