Quand les multinationales visent la neutralité carbone

nature

Neuf multinationales se sont coalisées à l'initiative du géant américain de l'informatique Microsoft pour partager leurs recherches et stratégies afin de permettre à toutes les entreprises d'atteindre un bilan carbone neutre d'ici 2050. Baptisée "Transform to Net Zero", cette initiative regroupe pour l'instant le transporteur danois AP Moller-Maersk, la chaîne américaine de cafés Starbucks, les groupes agro-alimentaires français Danone et anglo-néerlandais Unilever, le constructeur automobile allemand Mercedes-Benz, le groupe brésilien de cosmétiques Natura & Co, l'équipementier sportif américain Nike ainsi que le groupe de consultance en informatique indien Wipro. Ces organisations originaires de divers pays et secteurs d'activité veulent partager leurs informations et expériences sur les meilleures façons de limiter les émissions carbone et restreindre l'augmentation de la température moyenne sur Terre de 1,5 degré Celsius, détaille un communiqué publié mardi. Elles disent aussi vouloir investir dans des innovations et défendre des politiques publiques permettant d'atteindre ce but. Microsoft a déjà promis en janvier que son empreinte carbone serait négative d'ici à 2030. "Aucune entreprise ne peut s'attaquer seule à la crise climatique", a souligné mardi un de ses représentants, Ben Smith, dans le communiqué. "C'est pourquoi des grandes entreprises vont développer et partager les meilleures pratiques, la recherche et le résultat de leurs expériences pour aider tout le monde à aller de l'avant", a-t-il ajouté. L'initiative présentée mardi, soutenue par l'association américaine de protection de l'environnement Environmental Defense Fund (EDF), est ouverte à d'autres membres.

Parallèlement, Apple s'est lui aussi engagé mardi à être neutre en carbone, mais d'ici 2030, sur l'ensemble de ses activités, y compris pour sa chaîne d'approvisionnement, dans une volonté accrue de lutter contre le changement climatique. Le géant de la technologie, qui est déjà neutre en carbone pour ses activités commerciales, affirme dans un communiqué que cette décision signifie que tous ses appareils vendus n'auront à cette échéance plus aucun impact sur le climat. Dans le cadre d'une mise à jour de sa politique environnementale, Apple explique qu'il prévoit de réduire les émissions de 75% d'ici 2030 tout en développant des « solutions innovantes d'élimination du carbone » pour les 25% restants de son empreinte totale. Cela comprend des investissements dans des projets de restauration de la savane au Kenya ainsi que des investissements dans un écosystème de mangroves en Colombie pour éliminer ou stocker le carbone. « Les entreprises ont une grande opportunité de contribuer à bâtir un avenir plus durable », a déclaré le directeur général d'Apple, Tim Cook, soulignant que le groupe partageait « la volonté commune » d'y parvenir. « L'action climatique peut être le fondement d'une nouvelle ère d'innovation, de création d'emplois et de croissance économique durable », a-t-il ajouté. Le groupe a en outre pris l'engagement que plus de 70 de ses fournisseurs utiliseront 100% d'énergie renouvelable pour la production Apple. Dans le cadre de cet effort, Apple créera également un fonds baptisé « accélérateur » qui investira dans des entreprises appartenant à des minorités pour promouvoir l'équité raciale et la justice.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par