La Redoute rapproche les familles pour son retour en télé

La Redoute

Nouvelle plateforme de marque, nouvelle campagne, La Redoute saisit le temps du déconfinement pour prendre la parole. Le film, réalisé par Géraldine Nakache (« Tout ce qui brille », « J’irai où tu iras ») qui signe là son tout premier exercice publicitaire, est une tranche de la vie "d'avant" et - espérons le-  aussi de celle d'après. Il met en scène la vie de famille recomposée est décliné en 3 versions, 3 min, 1min et 1min30 et vient nourrir la plateforme de marque conçue par Fred & Farid Paris agence partenaire de La Redoute depuis 2013

Rencontre avec Olivier Lefebvre, président et partner de Fred & Farid Paris, Séverine Autret, directrice générale et partner de Fred & Farid Paris,  et Amélie Poisson directrice marketing client et marque La Redoute.

Le film montre beaucoup d’embrassades. C’est très émouvant mais un peu déroutant en cette période de distanciation sociale. Est-ce un choix délibéré ?

Séverine Autret : “C’est totalement délibéré, d’abord et avant tout parce que la campagne a été conçue et produite avant le confinement! Et par ailleurs, ce film montre juste la vraie vie d’une famille. Et dans une famille, on s’aime, on s’embrasse, on se dispute, on casse des lampes... et on se réconcilie. Confinement ou pas, cela continuera dans tous les foyers. Plus largement, ce projet est en développement depuis plusieurs mois, l’objectif était de porter un propos haut sur la vie de famille et la façon dont La Redoute accompagne les familles depuis des décennies par le choix des produits et la mise en place de nouveaux services… Il n’y avait donc aucune raison de faire une version “covid-compliant” de cette campagne. Et puis je crois que les gens ont assez soupé des publicités édulcorées en mode “Rien ne sera plus jamais comme avant”. Place à la vraie vie !”

-Comment est née cette campagne ?

Amélie Poisson : La Redoute est une magnifique entreprise française et une belle marque patrimoniale, proche de sa cible, à laquelle les clients sont très attachés. Une marque qui accompagne les besoins des familles depuis des décennies. Il nous a semblé que le moment était venu de réveiller cette part de cœur, cet attachement entre la marque et les consommateurs. Avant même l’exercice créatif, Fred & Farid Paris a travaillé en stratégie pour définir la meilleure manière d’adresser les familles en 2020. Quant au format, nous avions tous envie, d’un commun accord, de prendre le temps d’une jolie histoire de famille qui laisse de la place à l’émotion était le meilleur vecteur pour célébrer cet engagement du quotidien.”

 Pourquoi avoir choisi l’univers de la famille recomposée ?

Olivier Lefebvre : “Depuis le départ de ce projet, nous avons à cœur d’inscrire la marque dans une démarche sincère et authentique, qui est la sienne sur l’ensemble de ses actions. Nous avons donc choisi de mettre en scène une situation quasi-universelle de nos jours, qui résonne chez tout le monde : qu’on soit issu d’une famille recomposée, qu’on essaie d’en former une, qu’on soit parent d’un ado en rébellion, ou soi-même un ado incompris… Plus qu’une publicité, nous voulions montrer un petit morceau de tranche de vie, authentique et tendre. Et je suis très heureux que Géraldine Nakache ait accepté ce projet pour sa première publicité car elle excelle dans ces petits moments naturels, complices, touchants, qui font ses long métrages également.”

Une suite, ou des variations sur le thème familial, sont-elles prévues ?

Séverine Autret: “Cette campagne est l’un des points de contact visibles d’un engagement de long terme de la marque auprès des familles. Il ne faut jamais dire jamais, mais a priori nous ne sommes pas dans le schéma d’une saga publicitaire. Avec La Redoute nous préférons nous inscrire dans une dynamique de storydoing et travailler sur de nouvelles preuves, de nouveaux services, pour que les familles se sentent toujours plus considérées par la marque.”

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par