Sept femmes primées au Prix Margaret 2022

Margaret 2022

Lancé en 2013 par la JFD, le Prix les Margaret récompense chaque année des femmes entrepreneurs et intrapreneurs en Europe et en Afrique, dont les projets et innovations répondent aux grands enjeux de notre société. Le prix tire son nom de Margaret Hamilton, directrice de la division software engineering qui a développé les logiciels embarqués du programme spatial Apollo de la NASA. C’est grâce à la contribution de Margaret Hamilton que l’Homme a marché pour la première fois sur la Lune. À travers le Prix les Margaret, la JFD soutient la croissance et le rayonnement international de start-up et initiatives en entreprise, portées par des femmes européennes et africaines.

Le palmarès 2022 a été dévoilé hier soir lors d'une cérémonie sous le haut patronnage du président de la République à l'hôtel Pullman Montparnasse. 

Eléna Poincet (France), fondatrice & CEO Tehtris a été primée dans la catégorie Entrepreneur Europe, pour une solution de cyber défense qui permet de lutter contre le cyber espionnage et cyber sabotage.

Ariane Akeret Soufiano (Gabon), cofondatrice & CEO CA Pay dans la catégorie Entrepreneur Afrique, pour une solution de paiement de masse des salaires, pensions, bourses, primes, frais de mission, via mobile money

Sue Black (Royaume-Uni), professeur d’informatique à Durham University dans la catégorie Intrapreneur Europe, pour son travail pour une plus grande reconnaissance et un meilleur soutien des femmes dans l’informatique travers notamment le projet TechUpWomen, qui forme au digital les femmes de milieux défavorisés.

Cléo Ngokoudi (Côte d’Ivoire), directrice finance d’Anka dans la catégorie Intrapreneur Afrique, qui met à disposition des commerçants locaux des solutions numériques de gestion intégrées.

Allyah Semiai (France) dans la catégorie Junior Europe, qui à 14 ans, développe une application web progressive pour lutter contre le harcèlement scolaire : signalements, aide et accompagnement des victimes, témoignages d’anciennes victimes, etc.

Malebina Tsotsotso (Afrique du Sud) dans la catégorie Junior Afrique qui à 15 ans, a créé MTutor une plateforme d’e-learning conçue pour fournir un outil d’apprentissage adaptable, évolutif, sûr et sécurisé.

Le coup de cœur du Jury a été attribué à Shamim Nabuuma Kaliisa (Ouganda) fondatrice et directrice exécutive de Chil AI Lab, qui propose une technologie d’intelligence artificielle pour améliorer l’accès au diagnostic du cancer dans le domaine de la santé reproductive.

À lire aussi

Filtrer par