Shake le distributeur d'Orangina

Tout comme la bouteille, une canette d'Orangina doit également se secouer. Certes, on ne voit pas la pulpe et du coup on oublie de le faire. Alors que secouer, bousculer, frapper un distributeur qui ne délivre pas la canette commandée est une pratique instinctive. La marque active un dispositif viral et en street marketing : #shakeledistributeur. Début décembre, les passants de La Défense et de Lille Europe ont découvert durant 48h un distributeur Orangina exigeant. Quand la machine considère que la pulpe est suffisamment mélangée, la canette est libérée. Les internautes pourront eux visionner cette expérience à partir du 12 décembre sur les réseaux sociaux de la marque. Une opération secouée donc signée Buzzman. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par