Surfrider Foundation Europe et ici Barbès contre les Bad Cosmetics en mer

visuel

À la Saint-Valentin, le pic de consommation de cosmétiques atteint son apogée. L'occasion pour l'association Surfrider Foundation Europe (ONG pour la préservation du littoral) et l'agence de communication pluridisciplinaire ici Barbès, de lancer une campagne de sensibilisation nationale et européenne pour alerter sur l’impact de l’utilisation des micro-plastiques (principalement par les industriels), tout comme de rappeler l’urgence de la préservation des fonds marins, lorsque chaque année plus de 8 millions de tonnes de déchets plastiques finissent dans l’océan et détruisent la faune et la flore marine. Objectif du projet intitulé « Bad Cosmetics » ? Dénoncer au travers de visuels aux messages impactants, la pollution causée par la surconsommation de ces matières polluantes, oubliés dans la salle de bain, puis à plusieurs mètres sous la mer et faire réagir les politiques et les législateurs pour aller plus loin en matière d’interdiction d’ajout intentionnel d’ingrédients toxiques. Cela en shootant des produits de marque luxueuses dont les vertus sont vantées pour le corps sur le packaging... mais pas pour l'environnement, pour jouer sur les mots et avec des antipodes. L'annonceur prévoit en tout cas de déployer la campagne sur les médias sociaux (réseaux) mais aussi en presse avec une attention particulière portée aux magazines de surf européens. 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par