27ème Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre du 5 au 11 octobre

27e Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre
(© Patrick Chauvel pour Paris Match - Trophée 2019)

Le journaliste britannique Ed Vulliamy, 65 ans, présidera la 27e édition du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre qui se déroulera du 5 au 11 octobre, ont annoncé lundi ses organisateurs. « C'est une grande plume du Guardian et de The Observer qui présidera cette année les travaux du jury : Ed Vulliamy a été correspondant de guerre en Irlande du Nord, en Bosnie, en Irak et dans de nombreuses autres zones de conflit », annoncent la ville de Bayeux, le département du Calvados et la région Normandie, co-organisateurs du prix.

Ce journaliste de la « génération Sarajevo » a également réalisé de nombreux reportages sur le crime organisé, en Italie ou à la frontière americano-mexicaine, rappellent les collectivités dans leur communiqué. « Je déteste la guerre: mon père était pacifiste et ma grand-mère, Irlandaise ayant vécu la guerre d'indépendance, l'était tout autant. Mais la guerre ne cesse de venir à moi ! », explique Ed Vulliamy dans le communiqué. En 1992 il fut le premier à pénétrer, avec une équipe de télévision, dans le camp de concentration d'Omarska en Bosnie Herzégovine. En 2006 il témoignera, ces images à l'appui, devant la Cour pénale internationale de La Haye, aux Pays-Bas.

Distingué pour son travail et pour ses livres à plusieurs reprises, Ed Vulliamy a notamment reçu le prix Amnesty International pour son engagement en faveur des Droits de l’Homme. L'affiche de l'édition 2020 du Prix Bayeux sera une enfant triste habillée de bleu au milieu de femmes de jihadistes, totalement drapées de noir, photographiée par Patrick Chauvel, lauréat du prix en photo en 2019, dans un désert où les Kurdes les avaient rassemblées.

Les organisateurs ont parallèlement lancé l'appel à candidatures pour les prix: les reportages photo, radio, télévision et presse écrite traitant d’une situation de conflit ou d'un fait d'actualité concernant la défense des libertés et de la démocratie doivent être envoyés avant le 15 juin. Ils doivent avoir été réalisés entre le 1er juin 2019 et le 31 mai 2020, et concourent chacun pour une dotation de 7.000 euros. En 2019, 55 des 314 reportages reçus avaient été soumis au jury alors présidé par la journaliste vedette de CNN Christiane Amanpour. Outre le reportage pour Paris-Match de Patrick Chauvel, la 26e édition avait récompensé, en presse écrite Fritz Schaap (Der Spiegel), en radio Sami Boukhelifa (RFI) et en télévision trois journalistes de la BBC.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par