L’AFP met en place des process de meilleure représentation des femmes

A l’issue d’une mission menée par les journalistes maison Aurélia End et Pauline Talagrand sur la place accordée aux femmes dans ses contenus produits quotidiennement en texte, photo, vidéo et infographie, l’Agence France Presse met en place une série de règles et consignes sous la houlette de sa directrice de l’information Michèle Léridon. Ainsi, la charte des bonnes pratiques éditoriale de l’agence se verra-t-elle complétée par le rappel d’avoir à « veiller à refléter la diversité de la société dans les contenus AFP » alors que dans la couverture des violences faites aux femmes à travers le monde, il est demandé aux rédacteurs une « attention portée au respect des victimes ».  De même, au sein du Manuel de l’Agencier, dont la refonte est en voie de finalisation, les rédacteurs pourront retrouver, notamment, des règles claires sur la féminisation des titres et fonctions ainsi que sur le traitement des violences conjugales et la diversification des sources « avec une place plus importante accordée aux expertes » ou encore exercer une vigilance accrue sur les réseaux sociaux. Il indiquera également que la description physique ou vestimentaire, comme les mentions sur la situation familiale, ne devront pas être réservées aux femmes. Afin d’accompagner ces mesures, l’AFP mettra en place une session de formation à la couverture de faits divers avec un volet spécifique sur les violences faites aux femmes et organisera une demi-journée de sensibilisation sur la représentation des femmes dans les médias ainsi qu’une table ronde à l’AFP avec des personnalités féminines (expertes, élues, …).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par