Après le label, Rupture veut devenir un magazine

Label, concept store parisien, Rupture veut devenir aussi un magazine. Le concept, lancé par Alexandre Sap va lancer une campagne sur KissKissBankBank pour financer ce lancement. À travers ses enquêtes de fond, son analyse de l’évolution du monde culturel porté par la crédibilité de ses éditorialistes, Rupture, magazine culturel, veut couvrir tous les visages de l’avant-garde, du mainstream à l’underground.‎ "Rupture s’adresse à la génération Y, aux portes du pouvoir économique et culturel, ils sont la première génération de l’après révolution technologique", explique son initiateur. L’équipe se compose de 5 éditorialistes, 1 secrétaire de réaction et un rédacteur en chef et 2 agrégateurs de contenus Chaque éditorialiste fait appel à ses pigistes, reporters, artistes, designers, musiciens, auteurs.‎ Nous publions articles, interviews, vidéos courtes ou longues, série de photos ou de dessins, émission de voyage ou de musique. Rupture va diffuser 5 sujets par jours soit un par catégorie. Le lancement est programmé pour le 28 février.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par