Arnaud Largardère : ‘’ Europe 1 ne sera jamais à vendre’’

Le patron de groupe Lagardère, Arnaud Lagardère, a estimé que si Europe 1 était "sur la bonne voie", la station ne s'attendait pas à remonter ses audiences "dans les mois qui viennent", dans un entretien accordé à la Lettre pro de la radio jeudi. "Nous sentons que les études qualitatives sont bonnes, nous avons de très bons retours. Nous sommes sur la bonne voie. Il faut ajuster petit à petit. On ne s'attend pas à remonter dans les mois qui viennent mais nous allons être patients au quotidien, cela va finir par payer", a-t-il indiqué au média spécialisé à l'occasion de l'inauguration du studio Pierre Bellemare dans les nouveaux locaux du groupe. En septembre/octobre, Europe 1 a touché un nouveau plus bas dans ses audiences à 6,2%, avec une grille profondément renouvelée par son nouveau patron Laurent Guimier. Interrogé sur une éventuelle vente de la station, M. Lagardère a assuré :  "Europe 1 ne sera jamais à vendre. Dans l'histoire du groupe, Europe 1 est venue bien avant les autres médias. Nous avions de la technologie avec Matra, puis l'acquisition d'Hachette est arrivée bien plus tard. Vous comprenez donc qu'Europe 1 a une place à part. C'est une maison que je traite donc différemment".  Quant aux autres médias du groupe : "Nous conservons Paris Match et le JDD, point final. Sur les télés, nous sommes en négociations assez avancées sur Gulli et les autres chaînes thématiques ainsi que sur la production audiovisuelle. C'est un grand recentrage que j'ai décidé il y a deux ans et que nous allons poursuivre, à notre vitesse et dans l'intérêt du groupe", a-t-il indiqué.

 

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par