Australie : les discussions se poursuivent entre JCDecaux et APN Outdoor

Le groupe australien de publicité extérieure APN Outdoor va étudier l'offre de rachat du français JCDecaux pour 700 millions d'euros tout en soulignant qu'elle représente une "prime modeste" par rapport à son cours de Bourse, a-t-il indiqué. "Le conseil d'administration d'APN Outdoor a commencé une évaluation de l'offre de JCDecaux et tiendra le marché informé", a précisé l'entreprise dans un communiqué. "Il n'y a pas de certitude que l'offre de JCDecaux aboutira à une transaction", ajoute-t-il. JCDecaux a annoncé mercredi dernier proposer 6,52 dollars australiens par action en numéraire, soit une prime de 30% sur le cours moyen des six derniers mois du titre du groupe australien. Le groupe français ne souhaite pas lancer d'offre publique d'achat (OPA) mais veut négocier à l'amiable avec la direction d'APN Outdoor. La société australienne relève cependant que ce prix représente une prime de 11,5% seulement par rapport à son cours de clôture du 20 juin et de 14,4% par rapport au cours moyen des 24 derniers jours. APN Outdoor a par ailleurs présenté en mai une offre de rachat sur son concurrent australien Adshel, numéro trois du secteur, pour 500 millions de dollars australiens, qu'il devrait abandonner en cas de rachat par JCDecaux, explique-t-il. APN juge que l'acquisition d'Adshel constitue "une opportunité" et continue dans l'intervalle ses vérifications sur les comptes de son concurrent. La proposition de JCDecaux comporte également des conditions contraignantes dont une exclusivité de six semaines, le temps que le groupe de communication extérieur effectue ses vérifications et une approbation à l'unanimité d'une transaction par son conseil d'administration. APN Outdoor a enregistré un chiffre d'affaires de 342,9 millions de dollars australiens (+4%) en 2017 pour un excédent brut d'exploitation en hausse de 4% à 90,3 millions de dollars. Dans un communiqué lundi, JCDecaux a indiqué qu’il a « pris note » de l’annonce faite par APN Outdoor. Le groupe « confirme » cependant la poursuite des discussions sur la proposition d’acquisition de 100% du capital du groupe australien. « Tant qu’un accord sur la transaction n’est pas obtenu entre les parties, il n’y a aucune certitude que la proposition aboutira à une transaction », souligne-t-il encore tout en affirmant qu’il « continuera d’informer le marché au sujet de la proposition ».

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par