Australie : le projet de fermeture de l’agence de presse AAP suspendu

journaliste

Le projet de fermeture de l'unique agence de presse nationale australienne, Australian Associated Press, a été suspendu jeudi après que la direction a reçu des offres de rachat émanant de potentiels acquéreurs. L'AAP avait annoncé fin février être contrainte de mettre la clé mais, dans un courriel adressé jeudi aux salariés, la direction a indiqué que ses projets étaient interrompus le temps d'examiner des offres de rachat émanant de plusieurs repreneurs. "Ce fait nouveau n'était pas attendu par la direction ni par le conseil d'administration ni par les actionnaires d'AAP", a indiqué dans un courriel le directeur général de cette agence, Bruce Davidson. Les responsables d'AAP n'ont pas souhaité révéler l'identité de ces candidats à la reprise, invoquant des accords confidentiels.

Le mois dernier, les dirigeants de cette agence de quelque 180 salariés avaient annoncé sa fermeture après que ses principaux actionnaires - News Corp Australia et le groupe de presse Nine Entertainment - ont estimé qu'elle n'était "plus rentable". Cette annonce inattendue avait stupéfait les médias et alimenté les craintes concernant la disparition d'un acteur important de la couverture médiatique dans le pays. Bien que plusieurs membres du personnel aient déjà été informés de leur licenciement à la fin mars, les mesures visant à fermer l'entreprise d'ici juin ont été suspendues et les licenciements seront reportés d'au moins deux semaines. "Je comprends que cette nouvelle suscite plus d'incertitude pour vous tous et je m'excuse d'en ajouter en cette période difficile", a écrit M. Davidson. "Nous devrions tous être prudents : rien ne peut résulter de ces discussions et les parties intéressées peuvent ne pas être qualifiées pour diriger un organe de presse", a-t-il déclaré. Fondée en 1935 par Keith Murdoch, le père du patron de presse Rupert Murdoch, AAP est devenue une source d'informations essentielle sur Australie aussi bien pour les médias locaux qu'étrangers.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par