Baron Noir est prêt à tout pour être vu

La très attendue saison 2 de la série « Baron Noir » diffusée sur Canal+ à partir du 22 janvier prochain a bénéficié d’un dispositif malin de lancement jouant la carte de l’influence politique avec son « héros », le député Philippe Rickaert mi-véreux mi-vertueux, interprété par Kad Merad. S’articulant entre une création signée BETC, une campagne sociale media soutenue par Socialize et un community management de Studio Lumini, la campagne se décline avec l’envoi à une centaine de journalistes d’enveloppes contenant des billets de banque avec un message rien de moins qu’amical. Un teaser de la série étant dans la foulée révélé accompagné d’un compte Twitter « officiel » du député Rickaert. La campagne a également fait l’objet d’affichage sauvage et de « trashtalking » sur Twitter avec le #ScandaleEnSerie du pseudo député. Même le directeur général de Canal+, Maxime Saada, était mis à contribution sur le site de microblogging pour se désolidariser de la campagne « honteuse » tandis que le format dans l’air du temps, Brut, était utilisé pour une mini-vidéo. Puis, vient le temps des excuses officielles de Philippe Rickaert qui vient plaider sa cause pour le bien de la série. Et pour celui des téléspectateurs…

À lire aussi

Publié le 15/02/2019
latribune
Médias

Une nouvelle formule pour l’hebdo de La Tribune

Publié le 15/02/2019
Médias

Infopro Digital : 4 titres autour de la data dans un dispositif éditorial commun

Publié le 15/02/2019
femmeactuelle
Médias

Encore une nouvelle formule pour Femme Actuelle

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par