Canal : Maxime Saada à la relance

Sur fond de fin de grève à iTélé, le directeur général du groupe Canal+, Maxime Saada, était l'invité mercredi de l'Association des journalistes media (AJM). Il y a ainsi annoncé "pour 2017" la livraison d'un nouveau décodeur Canal+. Il a également indiqué que des discussions avaient actuellement lieu avec SFR pour la diffusion de ses chaines SFR Sports au sein des offres Canal. "On serait ravi d'un accord", plaide-t-il. Concédant au passage que l'arrivée de l'opérateur dans la bataille pour les droits TV de certains programmes (sport, cinéma, série TV) entrainait "une compétition réelle". Mais, souligne-t-il, "SFR, certes, cela m'ennuie, mais (Patrick) Drahi, c'est petit. Le sujet ce sont les Amazon, Apple, Facebook, Netflix et autre Google... et le piratage". Un phénomène du piratage qui coûte selon lui plus de 500 000 abonnés à Canal+. Interrogé sur les audiences de la chaine, il a répété que "l'audience n'est pas un sujet pour Canal+", il a également estimé que "ne pas comptabiliser le "à la demande", ça n'a aucun sens", la chaîne ayant une "explosion" de ce mode de visionnage. Ce qui l'importe, aussi, "c'est mon audience auprès de mes abonnés et les audiences consolidées des chaines du groupe". Il a d'ailleurs indiqué que la série "The Young Pope", actuellement diffusée, serait la première à avoir une audience supérieure en VOD qu'en linéaire.

Un nouveau Dailymotion pour avril

Côté cinéma, le directeur général a rappelé que son groupe y investissait par an entre "190 et 200 millions d'euros". Indexée sur son chiffre d'affaires ou sur son nombre d'abonnés, cette manne versée pourrait à l'horizon 2020 passer "sous la barre des 140 millions d'euros" eu égard aux résultats financiers en baisse du groupe ces dernières années. Pour M. Saada, le groupe Canal+ veut plus que jamais poursuivre son partenariat avec le cinéma et pour cela il faut "redonner de l'attractivité aux œuvres" et "revoir la chronologie des médias. Nous avons demandé 6 mois". Enfin, Dailymotion dont Maxime Saada assure la présidence, bénéficiera en avril prochain d'une toute nouvelle plateforme. "Nous sommes en train de refaire tout du sol au plafond", assène-t-il. "Nous avons tout nettoyé. Tous les contenus explicites, on a enlevé les robots qui polluent l'audience. Nous avons une base saine, on va reconstruire avec une nouvelle stratégie et une nouvelle équipe que j'ai moi-même recrutée".

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par