Le Canard Enchainé fait briller ses plumes

Les ventes du Canard Enchaîné se sont légèrement redressées pour son centenaire en 2015, avec une hausse de 0,7 % après plusieurs années de baisse, sur fond de crise de la presse papier, a annoncé le journal dans son édition à paraître mercredi. L’hebdomadaire a annoncé une diffusion payée de 392 214 exemplaires en moyenne par semaine l’an dernier, contre 389 567 exemplaires en 2014. Le Canard a notamment connu une hausse de 12,9 % de ses abonnements, à 75 530 exemplaires par semaine, alors que ses ventes en kiosque se sont maintenues, à 299 661 exemplaires (-1 %). Les ventes aux compagnies aériennes continuent aussi de baisser. "Alors que la vente papier des journaux nationaux a continué de fortement se dégrader en 2015, celle du Canard a légèrement progressé", s’est félicité dans les colonnes du journal Michel Gaillard, président-directeur général des éditions Maréchal-Le Canard enchaîné. La diffusion des "Dossiers", les hors-séries du Canard, est en "forte hausse" (+11,87%), souligne Michel Gaillard, alors qu’elles avaient durement chuté en 2014. S’il est toujours largement bénéficiaire, le Canard a connu une baisse de ses résultats financiers en 2015, due "à la dégringolade des taux bancaires, aujourd’hui proches de 0", explique Michel Gaillard. Le bénéfice de 2,3 millions d’euros en 2015 (-5,7 % en un an) est comme toujours affecté aux réserves "pour conforter encore et toujours l’indépendance du journal", souligne le PDG. Assis sur une réserve évaluée à une centaine de millions d’euros, selon les experts, le "Palmipède" a fêté son centenaire en juillet 2016 avec la parution d’un numéro spécial.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par