Catherine Schöfer (6ter) : ‘’Nous avons envie de plus de projets propres à la chaîne pour 2018’’

6ter (groupe M6) vient de fêter ses 5 ans d’existence sur la TNT HD. Le temps (un peu) des bilans mais aussi des ambitions et des projets de la chaîne, détaillés par sa directrice générale Catherine Schöfer. Interview.

CB News : Entre le lancement du projet 6ter et ce qu’est la chaine aujourd’hui, avez-vous le sentiment du devoir accompli ?

Catherine Schöfer : Notre choix, fin 2011-début 2012, de croire à une chaine familiale, car il n’y en avait pas sur la TNT, de croire à une offre divertissante pour les adultes que les enfants peuvent regarder à tout moment, cela a clairement payé. On se rend compte au bout de 5 ans que l’on a atteint beaucoup d’objectifs que l’on s’était fixés. Même si bien sûr, il y en a encore d’autres à atteindre. Nous nous sommes installés en leader, non seulement sur la cible que l’on voulait toucher dans les nouvelles chaines de la TNT de 2012, mais aussi dans la cour des chaines historiques de la TNT : 5 ans, 5ème chaine sur les Femmes responsables des achats (FRDA), cela nous va.

CB News : 5 ans pour une chaine, c’est à la fois beaucoup et peu…

Catherine Schöfer : C’est effectivement peu. La TNT de 1ère génération a été créé en 2005 et avait donc 7 ans d’avance sur nous. Aujourd’hui, avoir dépassé certaines d’entre elles, on en est content. N’oublions pas que nous sommes vus depuis à peu près 100% des Français seulement depuis un an et demi. Nous sommes la chaine 22, également. Ce  n’est pas un numéro facile sur la télécommande, mais nous l’aimons bien ce numéro, au final. Notre campagne de communication diffusée au cinéma est notamment axée sur celui-ci. Cela étant, nous remarquons que sur certaines soirées, nous dépassons en audience certaines chaines figurant parmi les numérotées de 1 à 10. Le téléspectateur de la TNT va aujourd’hui voir plus loin avec sa télécommande. Il a changé.

CB News : Justement, qui est le téléspectateur de 6ter ?

Catherine Schöfer : Nous sommes solides sur les 25-49 ans, globalement mixte. Et sur les enfants. Notre objectif famille est atteint. Mais je dirais que notre téléspectateur type a entre 35 et 40 ans et qu’il  des enfants. Nous sommes une chaine de divertissement, où l’on s’évade, où on ne se prend pas la tête… L’état d’esprit un peu comme celui d’être un peu toujours en vacances.

CB News : Et côté programmes, des nouveautés à venir ?

Catherine Schöfer : Nos piliers sont les séries. « Once upon a time » arrive à l’antenne le 20 décembre, « Bienvenue chez les Huang » vient d’arriver et nous diffuserons prochainement « This is us ». Nous avons aussi nos propres productions : le magazine Cuisine « Norbert commis d’office » et « Départ Immédiat » animé par sophie Pendeville, pour s’évader près de chez soi. Nous avons envie de plus de projets propres à la chaine pour 2018, notamment en prime time. Mais c’est un peu tôt pour en parler.

CB News : 6ter a-t-elle besoin d’un peu plus d’incarnation ?

Catherine Schöfer : C’est très important l’incarnation. Parce que cela donne chair, c’est autant de lien avec le téléspectateur. Mais je ne vais pas faire de l’incarnation pour l’incarnation. C’est un axe de développement. Nous y réfléchissons.

CB News : Au final, l’année 2017 a-t-elle été bonne pour la chaine ?

Catherine Schöfer : Nous sommes depuis 2012, tous les ans en progression. Cette année, nous affichons +0,3 point sur les 4 et plus et sur les FRDA par rapport à 2016. C’est une très bonne année. Depuis le printemps 2016, nous observons même une progression organique de nos audiences, par nos propositions, nos programmes… Alors qu’auparavant la progression était également mécanique, expliquée par le déploiement du nombre de nos fréquences dans l’Hexagone. Que nous ayons réussi à être la 5ème chaine sur la cible commerciale cette année, je m’en réjouis.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par