Comcast prépare une contre-offre pour le rachat d’une partie de l’empire Murdoch

Comcast a annoncé mercredi être en stade "avancé" pour lancer une contre-offre en espèces sur une partie de l'empire de Rupert Murdoch, dont les studios de cinéma 20th Century Fox et des chaînes de télévision câblées américaines. Cette proposition pourrait faire capoter l'accord entre M. Murdoch et Disney, à qui le magnat des médias a accepté, il y a plusieurs mois, de vendre ces actifs pour 66 milliards de dollars. "Comcast confirme qu'il envisage, et est en stade avancé, pour lancer une offre sur les activités que Fox a accepté de vendre à Disney et qui n'incluent pas Fox News, Fox Business et d'autres actifs dans la télévision" aux Etats-Unis, écrit dans un court communiqué le groupe, déjà propriétaire des chaînes de télévision NBC, CNBC, MSNBC entre autres. Il ajoute que toute offre de sa part serait bénéfique pour les actionnaires de Fox, à qui Comcast promet une prime élevée, comparé à la proposition financière de Disney. Grosso modo, l'offre de Comcast devrait être supérieure à 66 milliards de dollars et l'entreprise accepterait également de payer les frais de rupture de l'accord entre Rupert Murdoch et Disney. "Si aucune décision finale n'a encore été prise, la recherche des moyens pour financer cette offre qui sera tout en espèces et d'effectuer les envois réglementaires nécessaires est déjà à un stade avancé", conclut Comcast, dont l'offre intervient quelques jours avant l'assemblée générale des actionnaires de 21st Century Fox.

Ce n'est pas la première fois que Comcast essaie de mettre la main sur l'empire de Rupert Murdoch : fin 2017, le groupe avait déjà été éconduit par Rupert Murdoch, qui craint qu'un mariage entre son groupe et Comcast ne soit bloqué par les autorités de la concurrence étant donné que les deux sociétés sont concurrentes. Le département de la Justice (DoJ) a par exemple décidé de s'opposer à la fusion entre l'opérateur télécoms AT&T et Time Warner (HBO, CNN, studio Warner Bros), qui ne sont pas pourtant des concurrents directs. Un procès est actuellement en cours entre les deux parties. Le secteur des médias est en plein bouleversement aux Etats-Unis, les groupes traditionnels cherchant à se renforcer face à la puissance des géants technologiques, comme Netflix ou Amazon. (avec l’AFP)

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par