Coronavirus : quand les afficheurs n'affichent plus... ou moins

cadre

Pendant cette crise sanitaire du coronavirus, les afficheurs sont eux aussi aux premières loges et s'organisent humainement et commercialement. Revue de détail avec JCDecaux, Clear Channel, Mediatransports et ExterionMedia.

« Dans cette période particulièrement difficile et (afin de) préparer la sortie de cette crise inédite », JCDecaux « accepte » les demandes de non-affichage des campagnes réservées en semaines 12 et 13 de confinement « si le client s’engage à reporter ces mêmes campagnes en 2020, en fonction des disponibilités du planning », a indiqué une porte-parole du groupe à CB News. La facturation s’effectuant « au moment de l’affichage effectif », précise-t-elle encore. Quoi qu’il en soit, des équipes d’astreinte dans chaque agglomération ont été mise en place pour « maintenir la continuité du service ». Le groupe de communication extérieure souligne par ailleurs qu’il utilise et « va encore plus le faire », le Digital out of home (DOOH) pour faire passer des messages de prévention notamment, « celui-ci jouant ainsi pleinement son rôle de média de proximité, du temps réel et de la citoyenneté », insiste-t-il. Il nous précise enfin que les équipes commerciales de JCDecaux « sont à 100% en télétravail et restent en proximité avec (ses) clients, des internationaux jusqu’aux locaux ».

Dans un post sur LinkedIN, Clear Channel France annonce « par prévention et solidarité » que la diffusion des campagnes print et digitales a été suspendues « jusqu’au 14 avril ». Le groupe de communication extérieur met ainsi en avant sa volonté de « protéger ses salariés, contribuer solidairement au ralentissement de (l’épidémie) et répondre aux demandes de ses clients ». Soulignant que ses collaborateurs restaient « mobilisés en télétravail » afin d’accompagner « tous leurs clients pendant et après cette période ». Pour sa part, le GIE Mediatransports annonce sur son site la suspension des campagnes publicitaire pour les 15 prochains jours, choisissant d’aviser pour la suite « en fonction de l’évolution de la situation », a indiqué une porte-parole à CB News. Une décision qui s’applique à tous les réseaux de transports en commun exploités par Mediatransports via Metrobus et aux gares SNCF via Mediagares. Quoiqu’il en soit, le GIE indique que l’ensemble de ses collaborateurs a recours au télétravail de « manière systématique ».

Déjà lundi, ExterionMedia avait annoncé avoir décidé « d’accepter toutes les annulations de campagnes de communication de ses clients qui en feraient la demande ». Effective « sans aucune condition et sur l’ensemble du territoire national », la décision est applicable pour toute réservation faite jusqu’au lundi 4 mai et ce délai « pourra être révisé en fonction des décisions des pouvoirs publics », a souligné l’entreprise.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par