Le DAB+ attire (enfin) les radios historiques

Une brèche ? (Très) longtemps réfractaires à la Radio numérique terrestre (RNT) plus communément appelée aujourd’hui Dab+, les groupes radios historiques ont jusqu’alors adressé des fins de non-recevoir aux appels du pied du CSA ou des radios indépendantes. Mais dans un communiqué mercredi, le groupe M6 a officiellement annoncé que son pôle Radio avait déposé des dossiers de candidatures pour RTL, Fun Radio et RTL2 auprès du CSA qui avait lancé en juillet dernier un appel à candidatures dédié. Selon un communiqué, « l’objectif de cette diffusion en DAB+ est de compléter la diffusion en FM essentiellement sur les routes et les autoroutes afin de permettre une continuité d’écoute de la radio pour les auditeurs en mobilité ».

NextRadioTV, Lagardère Active et Radio Classique aussi...

Dans la foulée, le groupe NextRadioTV a lui également annoncé mercredi un dépôt de candidatures au DAB+ pour RMC, BFM Business ainsi que pour sa nouvelle radio BFM Radio. Celle-ci proposera de l’information en continu permettant à ses auditeurs de capter en audio le signal de BFMTV, sur tout le territoire national couvert par le DAB+. Elle est d’ores et déjà accessible via un site dédié et sur les principales plateformes d’écoute digitale. De son côté, Radio Classique (groupe Les Echos-Le Parisien) suit le mouvement en déposant un dossier, a-t-elle officiellement annoncé. De même, dans un tweet, le patron d'Europe 1 Laurent Guimier annonce que son groupe a répondu à l'appel du CSA pour Europe 1, RFM et Virgin Radio.

 La technologie DAB+ (Digital Audio Broadcasting), successeur numérique de la FM qui passe comme elle par les ondes hertziennes, est l'équivalent radio de la TNT. Le CSA, qui y voit l'avenir de la radio, tente depuis plusieurs années de pousser son développement.  Déjà déployé dans d'autres pays, ce mode de diffusion, qui propose une meilleure qualité sonore, ouvre la voie à l'arrivée de nouveaux entrants et implique des investissements, ce qui freinait jusqu'ici l'intérêt des grandes radios privées. Le CSA a accéléré cette année la couverture du territoire en DAB+, accessible à Paris, Nice, Marseille et les Hauts-de-France avant Lyon et  Strasbourg en décembre, ce qui devrait permettre de couvrir 20% de la population française, seuil qui obligera les fabricants de postes de radios à intégrer cette technologie. Le CSA avait lancé en juillet un appel à candidatures pour des fréquences nationales (hors dom-tom) qui se clôturait ce mercredi.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par