Les défis de Telefoot (Mediapro) selon NPA Conseil et Harris Interactive

football
(© Nathan Rogers, unsplash)

Si l’on sait déjà que la saison 2020-2021 de la Ligue 1 Uber Eats de football débutera le week-end du 22 août, on ne connait en revanche pas encore les contours des offres faites aux potentiels abonnés par son principal diffuseur TV, le groupe cino-espagnol Mediapro, via sa nouvelle chaine Téléfoot. NPA Conseil, avec Harris Interactive, a cherché à en savoir plus sur les intentions des futurs téléspectateurs de la nouvelle venue dans le paysage français alors que Mediapro affiche clairement ses ambitions : 3,5 millions d’abonnés. Cependant, les équipes marketing de Mediapro vont avoir pas mal de travail puisque selon l’enquête, seuls 8,5% du panel interrogé indique avoir « beaucoup » entendu parlé de la nouvelle chaine Telefoot alors que pour 22,8%, c’est « un peu ». Plus inquiétant, à un mois de la reprise du championnat, 68,7% indiquent « n’en avoir pas entendu parler ».

Alors, abonnement or not ? Les intentions « certaines » ou « probables » affichent un écart de 60% entre les clients de SFR, ceux qui sont les plus « footballophiles », relève l’enquête, et ceux de Bouygues Telecom, qui sont les moins attirés par le ballon rond. Orange (24% de plus que Bouygues Telecom) et Free (14%) se situent quant à eux en position intermédiaire. Mais les intentions sont plus importantes encore chez les clients des chaînes qui consacrent au sport une partie significative, si ce n’est l’intégralité, de leur programmation : 55% chez les abonnés à Canal+, 70% chez ceux de beIN Sports et plus de 75% chez ceux de RMC Sport. Mais, relèvent NPA Conseil et Harris Interactive, « compte tenu des doubles ou triples abonnements, ces trois leaders de l’écosystème audiovisuel sportif français fédèrent, au total, moins d’un Français sur cinq ».

Dans ce contexte, seuls 2,7% des Français déclarent qu’ils vont « certainement » devenir abonnés de la chaine « sans considération de prix de l’abonnement ». La barre des 10% est tout juste franchie en y ajoutant ceux qui vont « probablement » y souscrire (10,1% au total). A l’inverse, près des deux tiers (65,4%) se disent certains de s’en tenir à l’écart. « Aucune population ne franchit le seuil des 50% d’abonnement « probable » ou « certain », les abonnés à SFR Sport (42,5%) étant ceux qui s’en rapprochent le plus », note l’étude.

Le prix fixé à environ 25€ (à ce stade non confirmé) de l’abonnement rebuterait-il ? Seuls 2% des Français envisagent d’ajouter l’abonnement à Telefoot à ceux qu’ils détiennent et 7,2% y ajoutent les arbitrages que ce nouveau service pourrait les conduire à opérer : 3,3% au détriment des chaînes de sport ; 1,4% d’un ou de plusieurs services de SVoD et 0,6% de Canal+. Les abonnés à beIN Sports et à RMC Sport apparaissent quant à eux plus résolus à s’abonner à la nouvelle chaîne en plus des offres auxquelles ils souscrivent déjà (respectivement 11,1% et 8%) ; ils sont aussi plus nombreux à être prêts à renoncer à ces dernières au profit de Telefoot (17,4% dans le cas de la chaîne qatarie ; 26,3% pour la filiale d’Altice).

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par