Delphine Ernotte satisfaite des premiers pas de franceinfo

Les scores de franceinfo, nouvelle venue parmi les chaines d'info en continu, sont satisfaisants sur la TNT comme sur le net, a affirmé mercredi la présidente du groupe audiovisuel public Delphine Ernotte Cunci, sans cependant communiquer les audiences télé. Le nouveau site web, où la chaîne a été diffusée un jour avant son lancement sur le canal 27 de la TNT, a enregistré 15% de visites supplémentaires par rapport aux anciens sites de France Info et de FranceTV info réunis, selon la dirigeante. Au total, 1,8 million de vidéos sont vues chaque jour. Plus de la moitié des visites (60%) viennent du mobile et le nombre de téléchargements de l'appli a été multiplié par onze par rapport aux téléchargements de l'appli de FranceTV info, a-t-elle souligné.

Côté télévision, franceinfo ne publie pas ses audiences car elle n'a pas souscrit l'abonnement adéquat à Médiamétrie, faute de moyens, a expliqué Mme Ernotte Cunci, précisant que cela aurait coûté "10% du budget de la chaîne".   Selon Puremédias, la chaîne aurait enregistré 0,3% de part d'audience la semaine dernière (de lundi 5 à dimanche 11 septembre). Un chiffre qui la place juste derrière LCI (0,4%), mais encore loin du leader BFMTV (2,2%) et d'iTELE (0,9%), les trois autres chaines d'info en continu de la TNT. Delphine Ernotte Cunci a simplement indiqué que franceinfo avait réuni 10 millions de téléspectateurs pour ses quatre premiers jours de diffusion (du jeudi 1er au dimanche 4 septembre).

"On est très content des audiences, on ne s'attendait pas à ça", s'est-elle félicitée, estimant que ces chiffres étaient d'autant plus satisfaisants que la chaîne n'était pas encore disponible au numéro 27 de tous les opérateurs (SFR le diffuse au numéro 65, Free au numéro 77). Les opérateurs devraient tous la diffuser au numéro 27 d'ici novembre. La nouvelle chaîne, projet phare de Delphine Ernotte Cunci, souhaite se différencier de ses concurrentes en traitant l'actualité avec plus de recul et un ton moins anxiogène, une "différence qui a été tout de suite perçue par les téléspectateurs", assure la présidente. Elle reconnait que certains points pourraient être améliorés, comme la fluidité entre les prises d'antennes de France Télé et de Radio France, ou le son.  Revenant sur la décision de justice interdisant aux journalistes de franceinfo de monter des vidéos et aux monteurs de réaliser des sujets, Delphine Ernotte Cunci  a estimé qu'"on ne (pouvait) pas faire une chaîne d'information autrement" et qu'elle espérait pouvoir ouvrir rapidement des négociations avec les syndicats. C'est le tribunal de grande instance de Paris qui a rendu cette décision mardi, après avoir été saisi par les syndicats SNJ et CFDT de France Télévisions.

Offre VOD : maintenue mais moins facile que prévu

France Télévisions n'a toujours pas trouvé de modèle économique pour l'offre de vidéos à la demande qu'elle compte lancer en mars 2017, plusieurs partenaires potentiels ayant décliné une alliance, a encore indiqué la présidente de France Télévisions. "On est déjà au travail, techniquement nous avons les briques qui nous permettront de lancer cette offre mais nous avons un problème de modèle. Nous n'avons pas 200 millions d'euros à mettre dans un catalogue de droits", a-t-elle expliqué.  La chaîne mise sur ce service pour dégager de nouvelles recettes à horizon 2020. Mais les investissements sont coûteux et la concurrence sévère. "Mon rêve serait de monter une grande alliance des médias français pour proposer une offre de VOD française", mais les partenaires approchés, TF1 et M6, n'ont pas donné suite, a-t-elle indiqué.   Une autre possibilité, une alliance avec des partenaires européens, n'est pas envisageable en raison des droits qui diffèrent d'un pays à l'autre. La date de lancement de mars 2017 est toutefois maintenue. "On travaille prioritairement sur la disponibilité actuelle de notre offre de rattrapage", évoquant la piste de téléchargements payants pour l'intégralité d'une série.

Retrouvez l'interview de Laurent Guimier à #Media ICI

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par