L’Equipe, la chaine gratuite des événements

Ne l’appelez plus jamais L’Equipe 21. La chaine de la TNT du groupe L’Equipe change de dénomination pour ne plus être « que » L’Equipe. Enfin presque, puisque juste avant son nom est accolé : la chaine. Le travail de fond mené depuis le début de l’année 2016 par le directeur général de la filiale du groupe Amaury, Cyril Linette, se concrétise ainsi par ce changement qui annonce, à terme, l’unification du nom de tous les supports de L’Equipe (le site, les applis, le journal, la TV et le magazine). « Le groupe L’Equipe, ce n’est pas seulement un journal. Nous sommes maintenant un groupe plurimedia qui raconte le sport. Avec un seul nom », martèle-t-il lors de la présentation de la grille de rentrée de la chaîne.

Et celle-ci se veut ambitieuse en étant « la chaîne gratuite des événements », explique Arnaud de Courcelles, directeur du Pôle TV de L’Equipe, avec « trois marqueurs forts : émissions, acquisitions et information ».  Pour cette nouvelle saison, la chaine mise plus que jamais sur sa star-maison Olivier Ménard qui prend du galon. Il se voit en effet confier, tous les lundis à 19h45 « La grande interview L’Equipe » entouré de journalistes, chroniqueurs et experts alors que son émission « L’Equipe du soir » est scindée en deux parties et gagne du temps de jeu : du mardi au vendredi dès 19h45 et une seconde tranche du lundi au vendredi qui débutera à 22h30. Petite nouveauté dans la nouveauté, « nous demanderons aux chroniqueurs de faire des paris sur les contenus des compétitions », at-il expliqué lors de la conférence de presse. M. Ménard sera accompagné, également, de la journaliste sportive Carine Galli qui a quitté RMC et qui continuera à œuvrer aux soirées Europa League de W9 (groupe M6), nous a-t-elle confié.

Le week-end confié à Messaoud Benterki

Avant « L’Equipe du Soir », du lundi au vendredi, le programme présenté par Jean-Christophe Drouet « L’Equipe Type » gagne une heure en débutant à 17h45, jusqu’à 19h45. Là aussi, un duo se constitue avec l’arrivée dans cette tranche de Florian Gazan. Tous les lundis (20h50), la cellule investigation de L’Equipe est aussi à l’œuvre avec « L’Equipe Enquête », coanimée par Sébastien Tarrago et Guillaume Duffy. Au sommaire du 1er numéro, un portrait de Zinedine Zidane. Le week-end, place aux grands live. Samedi et dimanche, L’Equipe nouvelle manière proposera dès 14h, notamment, les compétitions dont il détient les droits, le tout placé sous la haute main de l’expérimenté transfuge de la maison Canal+ : Messaoud Benterki. Ce dernier, tout frais débarqué mardi au sein du groupe, aura tout juste le temps de prendre ses marques avant le grand bain de l’info sportive dès le week-end prochain. Il assurera en outre les dimanches, dès 20h, « La Grande soirée » plus axée sur la soirée de Ligue 1 de football et des championnats de foot étrangers. La chaine misera encore cette saison sur le e-sport et donnera la parole à Florian Gazan, un mardi par mois (20h50), dans « E-Football Cup ». Du côté de la matinale du samedi et dimanche, France Pierron assurera la présentation de la tranche dès 8h.

Rentable d’ici 2020

Pour mener à bien ses ambitions, la chaine capitalisera sur bon nombre de nouveaux droits TV. En premier lieu, le cyclisme avec les apparitions à l’antenne du Tour d’Italie (mai 2017) ou encore de Milan-San Remo (mars 2017) tandis que pour le volley-ball, outre la Ligue A homme et femme, place sera faite au championnat du monde des clubs ou aux championnats d’Europe homme et femmes en octobre prochain. A partir de 2017, aussi, la chaine a décroché la diffusion des championnats du monde de judo tandis que des matches de rugby de Fédérale 1 seront visibles dès ce mois de septembre, tout comme le Rugby Europe Sevens (mai 2017) et le championnat du monde de pétanque (décembre 2016 et avril 2017). Une nouvelle saison riche, donc, mais qui n’a pas augmentée le budget de la chaîne, assure Cyril Linette. « Il y a eu une réallocation des ressources avec notamment la réduction du nombre d’émissions d’information », explique-t-il. Si la chaine n’est aujourd’hui « pas rentable », concède-t-il, il n’en reste pas moins qu’elle ambitionne de l’être « d’ici 2020 » si « nous atteignons les 1,2% de part d’audience ». Une chaine dans les starting-blocks, en somme…

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par