L’Etudiant cessera sa parution print début 2019 et envisage des suppressions de postes

Le magazine L'Étudiant va cesser la parution de sa version imprimée en janvier 2019, une réorganisation qui s'accompagnera de la suppression de certains services et d'une quinzaine de postes, selon un communiqué de la Société des journalistes (SDJ). "Après plus d'un an d'agonie, la direction donne le coup de grâce avec un projet de PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) qui a pour projet la suppression des services de documentation, de secrétariat de rédaction, d'iconographie, de fabrication et d'exécution", déplore la SDJ dans ce communiqué mis en ligne sur Twitter et présentant des annonces faites en interne. "Aujourd'hui, la réalité dépasse nos pires craintes. Depuis le rachat du groupe L'Etudiant par Marc Laufer en mai 2017, la SDJ déplore le départ en clause de cession de 27 titulaires de la carte de presse. Après le PSE, il n'en resterait que 13", poursuivent-ils. La direction n'a pas souhaité confirmer le nombre des suppressions de postes, les négociations avec les représentants du personnel étant en cours. "On adapte notre organisation à la réalité d'aujourd'hui. Nos lecteurs se trouvent sur le site et sur les salons, plus sur le print. Ça ne change rien à notre ADN qui est d'apporter des contenus de qualité aux 15-25 ans", a indiqué à l'AFP Chrystèle Mercier, nouvelle présidente de L'Étudiant. "La rédaction de l'Étudiant n'est pas menacée", a-t-elle assuré, ajoutant que le groupe allait continuer à investir et développer le site et l'événementiel. Le projet remis aux salariés prévoit aussi le transfert des éditions de l'Étudiant, qui publient notamment des guides, à celles de l'Opportun. "Bien que la direction se défende de tout changement de ligne éditoriale et de baisse de la qualité de l'information, on ne parle plus d'information mais de  contenu . On ne parle plus de lecteurs, mais de  clients ", s'inquiète la SDJ. Les salariés du mensuel, qui n'est plus vendu en kiosques depuis la rentrée 2017, avaient déjà fait grève en juin pour protester contre les suppressions de poste et le changement d'actionnaire. L'Etudiant, qui tire 75% de ses revenus de la centaine d'événements qu'il organise chaque année, a été racheté à 51% par l'organisateur de salons Comexposium cet été. Le groupe réalise un chiffre d'affaires d'environ 35 millions d'euros pour 2 millions de résultat net et emploie un peu plus d'une centaine de salariés.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par