FIP réduit les décrochages locaux et passe à une antenne nationale unifiée

Un nouveau plan d'évolution de FIP sera présenté en début d'année prochaine, a annoncé vendredi à l'AFP Bérénice Ravache, la directrice de cette station musicale du groupe Radio France. "Nous devons imaginer un nouveau projet pour FIP, dans un cadre économique contraint. Aujourd'hui nous disposons de trois décrochages locaux à Strasbourg, Bordeaux et Nantes, et on voudrait pouvoir offrir ce même ancrage dans la réalité culturelle locale à l'ensemble des auditeurs", a indiqué la directrice de FIP, dans un entretien à l'AFP. Un projet d'évolution porté par l'ancienne patronne de la station, Anne Sérode, prévoyait de réduire la voilure et les effectifs à Bordeaux, Nantes et Strasbourg, pour permettre la création en parallèle d'"agendas culturels" dans des villes supplémentaires. Mais une grève avait eu lieu fin juin pour protester contre ce plan. Et en réponse aux inquiétudes soulevées par ce projet, y compris chez les auditeurs et dans le milieu associatif et culturel, Bérénice Ravache, qui a succédé cet été à Anne Sérode, dit avoir proposé "une nouvelle méthode et un nouveau calendrier pour la mise en place d'un nouveau projet pour FIP".  "Je suis en train d'imaginer un projet dans lequel chacun se retrouvera, dans lequel les auditeurs auront le sentiment de garder cette proximité avec  FIP, et dans lequel les acteurs culturels locaux ne se sentiront pas abandonnés mais verront bien que FIP reste à leur côté", a-t-elle assuré.  "Ce projet va passer par la mise en cohérence du programme de FIP sur l'ensemble du territoire", ce qui signifie donc toujours l'arrêt des trois décrochages locaux et le passage à une antenne nationale unifiée, "mais en gardant une présence physique à Bordeaux, Nantes, et Strasbourg", dit-elle.  "Les équipes au niveau local continueront à faire ce qu'elles font aujourd'hui" et notamment à cultiver des liens avec les acteurs culturels locaux, pour nourrir l'antenne nationale et alimenter "des univers régionaux qu'on créera sur nos supports numériques", a détaillé la directrice. Bérénice Ravache devrait pouvoir préciser son projet "dans les premières semaines de 2018", et notamment son impact sur les effectifs en régions.  FIP compte 43 postes en équivalent temps plein, mais du fait des remplacements et des temps partiels, une centaine de personnes en tout collaborent à la station, dit- elle. Créée en 1971, FIP est diffusée en FM dans une dizaine de villes, sur internet et par satellite.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par