France Télévisions : Delphine Ernotte veut rempiler

ernotte
(© Thierry Wojciak/CBNews)

Ce n’est pas tant se demander si elle irait, mais plutôt quand elle l’annoncerait… Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions depuis 2015 et dont le mandat s’achève en août 2020, a ainsi choisi le moment des vœux aux personnels du groupe audiovisuel public pour annoncer mardi sa candidature à un renouvellement jusqu'à fin 2022 de sa présidence. « C'est ici et d'abord à vous que je tiens à le dire, je serai candidate à une prolongation de mon mandat à la tête de France Télévisions", a-t-elle déclaré, plaidant pour la « continuité » alors que la réforme de l'audiovisuel est enclenchée. C'est le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) qui devra procéder, au premier semestre, à la nomination du futur patron (ou patronne) de France Télévisions, pour un mandat écourté (moins de deux ans et demi) en raison de cette réforme. Dans les faits, celle-ci présentée fin 2019 par le gouvernement, et qui devrait être examinée par le Parlement en avril, prévoit de regrouper les principales entreprises de l'audiovisuel public, France Télévisions, Radio France, France Médias Monde (RFI, France 24 et MCD) et l’Institut national de l’audiovisuel (INA), au sein d'une société holding commune : France Médias. Dans ce cadre, les présidents en exercice de ces quatre entreprises en deviendront les directeurs généraux jusqu'au 1er janvier 2023.

France Médias en ligne de mire ?

« Je crois que cette entreprise a besoin de continuité et je serais très heureuse de poursuivre cette aventure avec vous », a-t-elle expliqué aux salariés, ajoutant qu'elle souhaitait « conforter la télévision de service public dans cette nouvelle holding ». Delphine Ernotte aura au moins un concurrent : le représentant du syndicat SNJ Serge Cimino qui a lui aussi annoncé mardi à l'AFP qu'il se présenterait face à elle, comme il l'avait déjà fait en 2015. « Ce sera l'occasion de faire le bilan de ces cinq années destructrices, et d'avoir deux ans pour reconstruire », a-t-il indiqué. Pour autant, si l’issue de la bataille à venir concernant la présidence de France Télévisions ne devrait pas faire montre d’un suspense monstre, en revanche les appétits devraient quant à eux vite s’aiguiser pour occuper le futur fauteuil du dirigeant de France Médias qui devrait voir le jour dans un an, selon le calendrier annoncé par le ministère de la Culture. Faites vos jeux…

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par