France Télévisions : des nouveautés pour la rentrée

Conf FTV

Photo de famille avec les principaux animateurs du groupe.

La présidente directrice générale de France Télévisions Delphine Ernotte et son directeur général délégué à l’antenne et aux programmes Takis Candilis ont présenté mardi 18 juin les nouveautés du groupe audiovisuel public pour la rentrée prochaine. Au programme : l’accent sur l’environnement et la proximité, des programmes de divertissement et d'information renouvelés et une nouvelle plateforme de contenus pour les enfants.

Delphine Ernotte, la PDG de France Télévisions a présenté ce mardi matin son ambition, alors que se pose la question de sa reconduction à la tête du groupe – son mandat arrivant à expiration en août 2020. « Notre objectif, c’est d’être le premier média de tous les français », a-t-elle indiqué, en ajoutant que ce leadership à atteindre est d’abord une question de responsabilité. Il n’y a pas d’alternative, s’il veut réussir sa mission, le service public doit être numéro 1, a-t-elle tranché, en déroulant son « Pacte citoyen 2022 ». France Télévisions veut désormais s’appuyer sur un triptyque de trois grandes valeurs : « Engagement, innovation, plaisir ». Concernant la diversité, la PDG met en place des clauses dans les contrats de production : « Nos écrans doivent ressembler à la France », a-t-elle déclaré. « La puissance d’un média ne peut pas se mesurer à l’audience », a également lancé Delphine Ernotte, qui souhaite mettre en place un nouvel indicateur, le reach hebdomadaire.

L’environnement mis en avant

L’objectif : « offrir le meilleur de nous-mêmes. Ce qui est important aujourd’hui, c’est la relation et la fabrique du lien social », a-t-elle visé. Pour cela, France Télévisions va innover en mettant l’accent sur de nouveaux axes, l’environnement en premier lieu. Parmi les programmes à venir, une soirée évènement avec Nicolas Hulot sur France 2, une série documentaire « Green Blood » sur les grands scandales environnementaux sur France 5 et une série fantastique « La dernière vague » sur la 2, ou un nouveau programme « Sur le front » : Hugo Clément – qui quitte Konbini pour rejoindre le service public – se rendra sur les lignes de front de l’environnement « à la rencontre de ceux qui se battent et agissent pour préserver nos ressources ».

France Télévisions vise la proximité

A l’image de son évènement Télé.visionnaire, France Télévisions veut placer ses programmes sous le prisme de la proximité. Le groupe a rappelé son partenariat avec Radio France pour la diffusion à l’horizon 2022 des 44 matinales de France Bleu en régions, de 7h à 9h, sur les antennes de France 3. Takis Candilis a aussi annoncé l’arrivée des « Témoins d’Outre-mer » sur France 3, anticipant l’arrêt de l’antenne des France Ô. La 3 accueillera aussi trois nouveaux magazines de découverte le matin, parmi lesquels « On vous embarque ! » : des youtubeurs et blogueurs exploreront la région Centre-Val de Loire. Toujours dans la proximité, France Télé a décidé de décaler « Stade 2 » sur France 3, avec un horaire plus favorable et un nouveau plateau. Avec la fin de France Ô, les programmes concernant l’Outre-mer seront peu à peu versée dans la grille générale des antennes du groupe. Le « Capitaine Marleau » diffusé sur la 3 aura également droit à son épisode en Guadeloupe.

La culture reste bien présente

France Télévisions va reconduire sur France 2 « Le grand échiquier » et « Le grand oral » en prime. Un grand show des Outre-mer va être diffusé, et le groupe va inaugurer son « Grand concours des chorales », présenté par Cyril Féraud. Sur France 3, des chorales issues de toutes les régions s’affronteront en direct pour tenter de remporter le titre de la meilleure chorale de France. L’émission « Stupéfiant », produite par Bangumi et présentée par Léa Salamé, s’arrête. Elle devient « une collection de documentaires culturels évènementiels ». A partir de la rentrée et chaque lundi soir en 2e partie de soirée, France 2 lancera une nouvelle case culture, avec des spectacles vivants, du stand-up ou des concerts.

L’information renouvelée

Yannick Letranchant, directeur exécutif en charge de l'information de France Télévisions, a présenté les nouveautés dans le domaine. Il est revenu sur les programmes déjà inaugurés cette année : « Ouvrez le 1 », « Le monde dans tous ses états », « Cultissime » ou « :SCAN ». A la rentrée, il a annoncé un nouvel habillage pour les JT de France 2. Une nouvelle identité visuelle qui sera accompagné d’innovations, « notamment un écran virtuel, combinant les technologies de studio virtuel, de réalité augmentée et d’écriture tactile ». Les éditions régionales du 12/13 et du 19/20 seront également rallongés, avec de nouvelles rubriques. La série documentaire « Apocalypse » fait son retour, cette fois-ci sur la guerre froide. Les magazines « Envoyé spécial » et « Complément d’enquête » auront le droit à une nouvelle formule. Sur FranceInfo, une édition du soir va naître, « héritière du Soir 3 », a indiqué Yannick Letranchant.

De nouveaux divertissements

Takis Candilis a annoncé une émission spin-off pour les 30 ans de Fort Boyard, « Boyard Land » qui se passera dans un parc d’attraction, et sera diffusée pendant les fêtes de Noël. Un nouveau jeu sportif « La Course des Champions » sera inauguré sur France 2. Le pitch : dans le lieu mythique du Stade de France, le champion olympique Teddy Riner accueille des candidats qui vont se surpasser à travers une course d’obstacles. Faustine Bollaert présentera une nouvelle émission d’emotainment : « La Boîte à secrets », qui confessera des célébrités sur leurs souvenirs personnels. Côté sport, France Télé diffusera les championnats du monde de natation et d’athlétisme cet été, ainsi que le traditionnel Tour de France. Et les Jeux de Tokyo l’année prochaine, en attendant les Jeux de Paris en 2024. Pour l’occasion, le groupe va lancer une chaîne olympique qui diffusera en 4K dès 2020.

« Nous sommes devenus des éditeurs »

« Nous devons toucher tous les publics », a rappelé Delphine Ernotte. Pour les enfants, France Télévisions lance « Okoo », une plateforme unique qui rassemblera les contenus de France 4, Zouzou et Ludo. 90 programmes à regarder à la télé et à la demande, et même hors connexion sur tous les écrans. Le numérique est un grand axe de développement pour le groupe, bien que peu de nouveautés aient été annoncés sur le sujet. « Nous sommes devenus des éditeurs », a déclaré Dephine Ernotte, qui souhaite faire de FranceInfo le premier média numérique gratuit. Elle a également prôné le respect de la vie privée des utilisateurs, par rapport aux plateformes américaines : « chez nous, l’utilisateur reste maître de ses données ». France tv slash, la plateforme de contenus à destination des jeunes – 23 millions de vues par mois selon France Télé, sera renforcée. Objectif : 100 millions de vues par mois. Pour la PDG, l’innovation et la créativité feront la différence par rapport à la concurrence. Delphine Ernotte a ainsi promis au minimum une grande série évènementielle chaque mois, sur les différentes antennes du groupe.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par