France Télévisions s’attaque déjà à la rentrée 2017-2018

Pour sa 3ème grille de rentrée, la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte Cunci a promis mercredi « plus de femmes et plus de jeunes » sur ses antennes et qu’il y aura « toujours de la place et des moyens pour l’investigation ». Le directeur des programmes Xavier Couture a de son côté souhaité enclencher le projet d’une « télévision de demain à l’horizon 2020 », celle où il est « urgent de réserver des espaces aux téléspectateurs aussi bien sur le numérique que sur nos antennes ». « Nous sommes des éditeurs de liens », plaide-t-il. En attendant, sur France 2 qui a connu cette année des difficultés avec ses émissions de l'après-midi, déprogrammées faute d'audience, deux nouvelles émissions sont annoncées : « Ça commence aujourd'hui », présentée par Faustine Bollaert à 14H00 puis à 15H00 "On ne pense qu'à ça", magazine autour de la thématique de l'amour présenté par Daphné Bürki. Sophie Davant présentera une émission sur la brocante (« Affaire conclue ») et les jeux animés par Olivier Minne et Sidonie Bonnec ainsi que Nagui resteront à l'antenne en fin d'après-midi. Autre nouveauté sur France 2, la case documentaire « Infrarouge » sera incarnée par Marie Drucker et suivie d'une nouvelle case documentaire, « 25 nuances de doc » alors que « Les Enfants de la Télé », animé par Laurent Ruquier, feront leur retour sur le service public dans un format hebdo et que Stéphane Bern présentera une nouvelle émission « Code Promo ». La patronne de France 2 Caroline Got a également indiqué que l'accent serait mis "sur la création française et sur la fiction française", avec 74 soirées inédites, soit 11% de plus que cette saison. Trois nouvelles séries de 52 minutes feront leur apparition : « L’art du crime » (6 épisodes), « On va s’aimer » (8 épisodes) et « Le chalet » (8 épisodes). Côté documentaire, Laurent Delahousse proposera notamment un portrait du dictateur syrien Bachar El Assad. Le journaliste proposera également « 19 heures le dimanche » un rendez-vous d’une heure, en direct, qui se consacrera « à l’actu avec ceux qui l’a font », a-t-il expliqué dans un court film présenté lors de la conférence de presse. Et qui se poursuivra après le JT de 20h, à 20h30 pour un entretien avec une personnalité.

France 3 se régionalise un peu plus…

Sur France 3, « Thalassa » nouvelle manière reviendra le lundi. Jour de la semaine où la chaine tente le pari d’une offre « Découverte » dans laquelle « Faut pas rêver » aura également sa place. Le mardi sera quant à lui consacré aux fictions sociétales, le mercredi au patrimoine et à l’histoire, le jeudi au cinéma d’auteur et aux fictions françaises, pour finir, le vendredi, sur du divertissement. Le week-end, place au polar en région et le dimanche au polar européen. Parmi les nouveaux visages de la chaine, Églantine Éméyé animera « Qui veut prendre la suite ? » tandis que Louise Ekland proposera un nouveau magazine : « On a la solution ». France 3 jouera ainsi à plein la régionalisation de ses programmes : Kamini, Nathalie Simon et Gaëlle Grandon pour les émissions de découverte des Hauts-de-France, de Provence-Alpes-Côte d’Azur, de Bourgogne-Franche-Comté ; Nathalie Schraen-Guirma en Centre-Val de Loire et Pays de la Loire ; Alicia Fall en Pays de la Loire ; Émilie Broussouloux en Occitanie ; Charlotte Le Grix de la Salle et Wendy Bouchard à Paris Île-de-France et Aurélie Bambuck en Nouvelle-Aquitaine. Une offre régionale qui s’intensifie également dans des matinées 100% régionales, désormais composées de onze émissions différentes.

France 4-France 5 : quelques nouveautés seulement

Sur France 5, le journaliste Mathieu Vidard, qui présente "La Tête au Carré" sur France Inter, animera une case science le mardi. Stéphane Thébault et son émission « La Maison France 5 » passeront à un format de 90 minutes tandis qu’Anne-Elisabeth Lemoine (en semaine) et Ali Baddou (le week-end) assureront respectivement la présentation de « C’est à vous » et « C’est l’hebdo ». Sur France 4, Alex Goude débarque avec l’émission « Scientastik » alors que la jeune animatrice de 20 ans Chrystelle Canals prend les commandes de « Monte le son ».

Côté info, les jeudis continueront d’être d’information sur France 2 avec trois fois par mois « Envoyé Spécial », une fois par mois « L’émission politique » animée par Léa Salamé, en hebdo et 2ème partie de soirée « Complément d’enquête tandis que « L’angle éco » bénéficiera d’une programmation événementielle. Anne-Sophie Lapix, qui sera aux manettes du 20H en remplacement de David Pujadas, a déjà commencé à travailler avec les équipes. "Tout ce que je peux vous dire c'est qu'il y a un nouveau décor et que j’en ferai partie", a-t-elle plaisanté.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par