Franck Riester interroge finalement sur le maintien de la diffusion de France 4

Franck Riester

Déjà mercredi soir, les députés LREM sortaient du bois sur la possibilité de voir la diffusion de France 4 prolongée au-delà de sa date d’arrêt programmée, le 9 août prochain. Aurore Bergé, en tête, ne se cachait pas derrière son petit doigt : « on a beaucoup d'arguments. France 4 a été capable de bousculer sa programmation, de créer de nouveaux programmes et d'attirer une audience forte », expliquait-elle. Le président de la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale Bruno Studer enfonçait même le clou : « un moratoire d'au moins un an est nécessaire ». Les oreilles du ministre de la Culture Franck Riester ont dû siffloter pendant la nuit. Interrogé sur France Inter jeudi matin, il n’a semble-t-il pas fermé la porte à cette possibilité de voir prolonger la diffusion de France 4 : « On ne sortira pas de la crise comme nous y sommes rentrés », a-t-il ainsi estimé. « Nous devons assurer que dans l'avenir, en linéaire, sur le poste de télévision » il continue à y avoir « des contenus jeunesse, des contenus éducatifs ». De là à y voir un appel du pied… « J'ai demandé à Delphine Ernotte, la patronne de France Télévisions, de nous dire quel serait le pacte d'engagement pour la jeunesse et les contenus éducatifs si France 4 était éteint au mois d'août ou, s'il devait y avoir une décision différente, quelle pourrait être la grille si France 4 était maintenue », a-t-il affirmé, précisant qu'aucune « décision définitive » ne serait prise avant la réponse du groupe d'audiovisuel public. Il faut dire que depuis le début du confinement, France 4 a chamboulé intégralement sa grille de programmes, laissant la place aux retransmission toute la semaine de cours enregistrés et dispensés par des enseignants du primaire, du collège et du lycée.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par