La Google News Initiative pour soutenir les médias et combattre les fake news

Google a annoncé mardi une série d’initiatives destinés à combattre les fake news sur internet et à soutenir les médias, moyennant quelque 300 millions de dollars d'investissement sur trois ans. Dans la droite ligne de la création du Fonds Google (AIPG) pour l'Innovation Numérique de la presse puis de la Digital News Initiative au niveau européen, place aujourd’hui à la Google News Initiative (GNI) au niveau global qui rassemble l’ensemble des projets « que nous menons avec le secteur des médias et de l’information dans le but de soutenir une information de qualité, la viabilité financière des médias et le développement de nouvelles technologies pour stimuler l'innovation », selon un communiqué. Premier étage de la fusée, la volonté de « faire émerger une information fiable et de qualité » avec l’amélioration de ses algorithmes « dans le but de faire émerger de manière encore plus significative dans les résultats des sources faisant autorité, tant sur la pertinence que sur la temporalité ». Des changements qui seront également répercutés sur YouTube, qui mettra en évidence une rubrique Top News, où les utilisateurs pourront trouver « un contenu pertinent à partir de sources d'information vérifiées ». Parallèlement, Google lance Disinfo Lab afin de lutter contre la désinformation, notamment en marge d'événements politiques majeurs. Basé au Centre Shorenstein à Harvard, ce laboratoire utilisera « dans un cadre éditorial précis » des outils informatiques destinés à surveiller toute activité suspecte au cours des périodes électorales et au-delà. Enfin, Google met en place une plateforme complète d’aide aux éditeurs pour convertir les lecteurs en abonnées tout en les fidélisant. Baptisée « Subscribe with Google », celle-ci permettra notamment à ses utilisateurs d’utiliser leur compte Google « pour s'inscrire et rester connectés, ce qui leur permettra d'accéder plus facilement à des contenus payants depuis Google ». En France, Le Parisien, Les Echos et Le Figaro sont partenaires de cette nouvelle fonctionnalité.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par