La grève au magazine Science et Vie suspendue

Science et Vie

La grève illimitée qui avait démarré lundi au sein du magazine Science et Vie a été suspendue jeudi après-midi, pour permettre des discussions avec la direction et ne pas compromettre le bouclage du prochain numéro, a annoncé vendredi la Société des journalistes (SDJ) du mensuel. Les journalistes du mensuel scientifique avaient lancé cette grève pour défendre l'indépendance de leur magazine, qu'ils estiment menacée depuis son rachat il y a un an par le groupe Reworld Media. Les journalistes du magazine « n'ont pas obtenu les réponses ni les garanties qu'ils souhaitaient », « mais ils acceptent de laisser une chance aux discussions », des rendez-vous ayant été fixés avec plusieurs dirigeants de Reworld dont son président Pascal Chevalier, a annoncé la SDJ dans un communiqué.

« Cette suspension de grève a été également motivée par le grand attachement des journalistes à leur titre et à leurs lecteurs" car ils ont appris jeudi que leur magazine, « dont le bouclage fixé à lundi 5 octobre était mis en danger par la grève, allait être finalisé par des équipes extérieures et sans doute dégradé », a précisé la SDJ. La semaine dernière, la Société des journalistes de Science et Vie avait dénoncé la publication de contenus sur le site internet du magazine, effectuée « sans aucun accord de la rédaction en chef ni de la direction de la rédaction », voyant dans cet acte une atteinte à son indépendance éditoriale. Des inquiétudes qui avaient été renforcées lundi par l'annonce du départ soudain du directeur des rédactions du mensuel, Hervé Poirier, poussant les journalistes du magazine à se mettre en grève.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par