Le groupe audiovisuel public suisse SSR va supprimer 250 postes

RTS SSR

La Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR) a annoncé mardi un programme d'économies qui va se traduire par la suppression de 250 postes sur quatre ans, invoquant la baisse des recettes publicitaires liée à la crise sanitaire. « Cette diminution sera principalement réalisée à travers les fluctuations naturelles », a indiqué le groupe d'audiovisuel public dans un communiqué, précisant que « des licenciements ne pourront toutefois pas être évités ». En complément de son plan social, le groupe qui emploie actuellement 5.500 personnes compte mettre en place des mesures spéciales d’accompagnement, notamment dans la reconversion professionnelle, a-t-il ajouté, évoquant également des départs volontaires en retraite anticipée.

La crise sanitaire a entraîné un recul important des dépenses publicitaires au premier semestre, bouleversé le calendrier sportif et conduit au report de productions culturelles, accélérant encore la tendance à l'érosion des recettes publicitaires et le recours à l'offre numérique. Pour 2020, la SSR s'attend à une baisse de ses recettes commerciales de l'ordre de 65 millions de francs suisses (60 millions d'euros) par rapport à 2019, a-t-elle quantifié. Le groupe d'audiovisuel public, qui gère des chaines dans les quatre langues du pays, dont la Radio télévision suisse (RTS) en français, compte en conséquence engager ce plan d'économies de 50 millions de francs suisses. Il sera mis en oeuvre entre 2021 et 2024.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par