Le Journal de l'île de La Réunion en procédure de sauvegarde

JIR

Le Journal de l'île de La Réunion (JIR), en difficulté financière, a été placé en procédure de sauvegarde par le tribunal de commerce de Saint-Denis, a-t-on appris vendredi. Conditionnée par l'arrivée de nouveaux investisseurs au sein du capital de l'entreprise, cette disposition légale permet au JIR d'obtenir la suspension du paiement de ses dettes s'élevant à 1,4 million d'euros. Cette procédure de six mois renouvelables, déclenchée mercredi, a pour objectif de permettre à l'entreprise d'élaborer un plan d'apurement de ses créances. Un point d'étape sera effectué le 13 novembre. Le Journal de l'île qui emploie 126 salariés a annoncé le lancement d'un plan de départs volontaires. Cité par le Journal de l'île, Abdul Cadjee, président du Groupe JIR, s'est déclaré "soulagé" après la décision du tribunal, qui n'a pas estimé que le titre était en cessation de paiements, ce qui aurait entraîné sa liquidation. "C'est très favorable pour l'avenir", a-t-il expliqué. En proie à d'importantes difficultés financières depuis quelques années, le JIR avait été placé en redressement judiciaire en février 2016. Il était sorti de cette procédure en juillet 2017 après s'être engagé à apurer ses dettes sous le contrôle d'un commissaire à l'exécution du plan de continuation. Malgré une subvention de 2 millions d'euros du conseil régional en août 2017 au titre des "aides au sauvetage et à la restructuration des PME en difficulté" et un abandon par l'État d'une partie de ses dettes fiscales et sociales, les difficultés financières du journal ont toutefois continué à s'accumuler. Créé en août 1951, le JIR, comme le Quotidien de La Réunion, l'autre titre de presse écrite de l'île, est sévèrement concurrencé par la presse web depuis quelques années.

À lire aussi

Recevez gratuitement les newsletters de CB News !
Filtrer par